Ecoutez Radio Sputnik
    Un dictionnaire vérifie le vocabulaire des Américains au cours des débats

    Un dictionnaire vérifie le vocabulaire des Américains au cours des débats

    © AP Photo / Caleb Jones
    International
    URL courte
    205

    Alors que les débats à l’occasion de la course présidentielle aux États-Unis se poursuivaient, le correcteur Merriam-Webster a analysé des demandes des internautes qu’ils ont formulées tout au long des débats. Il s’est trouvé que les Américains manquaient de compétences linguistiques.

    Si l'on ne comprend pas la signification d'un mot, on la recherche dans un dictionnaire ou, en utilisant un terme plus moderne, on la google-ise. Un mécanisme spécial, suivant l'histoire des recherches effectuées par les internautes, permet aussi de les analyser. Cette fois-ci, les résultats ont été assez surprenants.

    Voici la liste des mots inattendus cherchés par les internautes américains d'après la version en ligne Merriam-Webster:

    On a l'impression qu'à un moment donné toute l'Amérique a eu le syndrome de Gary Johnson, qui a affirmé ne pas savoir ce qu'est Alep.

    Pour ceux qui ont entendu le mot « bigly » alors que M. Trump a prononcé « big league », il est à noter : « bigly » est un mot réel. Trump a dit « big league », qui est aussi un mot réel. Pourtant, on ne l'utilise pas comme un adverbe.

    Cependant, ce n'est pas seulement les internautes qui ont surpris avec leurs compétences linguistiques. Ainsi, Hillary Clinton a qualifié Donald Trump de « demagogic » (démagogique) :

    Donald Trump a également rendu les spectateurs des débats perplexes, ayant dit qu'il avait « les meilleurs mots »:

    En fin de compte, le dictionnaire a utilisé les mots de Donald Trump pour mettre un point final :

    « Ce ne sont pas que des mots… »

    Alors, cela reste négociable…

    Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

    Lire aussi:

    Son portable «explose» de messages après les débats présidentiels
    Comment Clinton et Trump ont croisé le fer autour de la Russie
    Entre Trump et Clinton, le débat vire à la foire d’empoigne
    Clinton ou Trump, qui menace le plus l'Amérique latine?
    Tags:
    langue, dictionnaire, Hillary Clinton, Donald Trump, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik