Ecoutez Radio Sputnik
    Moscou répond aux accusations de Boris Johnson

    Moscou répond aux accusations de Boris Johnson

    © Sputnik . Maxim Blinov
    International
    URL courte
    66865
    S'abonner

    Le ministère russe des Affaires étrangères a répondu au secrétaire d’Etat aux Affaires étrangères britannique Boris Johnson, qui a appelé à manifester devant l’ambassade de Russie à Londres.

    La déclaration de Boris Johnson, selon laquelle les opposants à la guerre en Syrie devraient organiser une manifestation devant l'ambassade russe à Londres, a provoqué un sentiment de honte au sein du ministère russe des Affaires étrangères, a déclaré la porte-parole de la diplomatie russe Maria Zakharova.

    « Boris Johnson est visiblement passé à l'action ayant recours à une arme, avec laquelle il menace la Russie, celle de la honte », a déploré la représentante du ministère russe.

    « Un appel très étrange de la part du ministre des Affaires étrangères d'encourager les manifestations devant l'ambassade russe. Est-ce une nouvelle attitude de la diplomatie britannique ? », s'interroge sur Twitter l'ambassade de Russie à Londres.

    Le 11 octobre, Boris Johnson, en compagnie d'autres parlementaires, a accusé la Russie de crimes de guerre en Syrie, déplorant que les actions de Moscou n'attirent pas une attention appropriée.

    « Évidemment, je voudrais voir une manifestations près de l'ambassade russe ! Où est la coalition Stop the War ? » a lancé Boris Johnson.

    Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

    Lire aussi:

    Londres accuse Moscou sur la Syrie: l’hôpital qui se moque de la charité
    L’Afrique, pays ou continent? Tu t'emmêles les pinceaux, Boris!
    Ce nouveau ministre britannique qui ne mâche pas ses mots
    Tags:
    réponse, honte, accusations, ambassade, manifestation, ministère russe des Affaires étrangères, Boris Johnson, Maria Zakharova, Royaume-Uni, Londres, Moscou, Syrie, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik