Ecoutez Radio Sputnik
    Arsen Avakov

    «Ne nous donnez pas d’instructions!»: l’Ukraine inflige un camouflet à Hollande

    © Sputnik . Stringer
    International
    URL courte
    72906
    S'abonner

    Après que le président français a appelé Kiev à respecter les accords de Minsk, les autorités ukrainiennes ont en substance appelé à Paris à ne pas se mêler de leurs affaires.

    Le ministre ukrainien de l’Intérieur Arsen Avakov a critiqué les propos de François Hollande, qui a appelé Kiev à respecter les accords de Minsk.

    « Il (M.Hollande) veut des élections dans le Donbass immédiatement après le cessez-le-feu et le retrait des troupes », a écrit M. Avakov sur sa page Facebook. « Le président français est trop ambitieux ! D’abord, ces propos du ministre des Affaires étrangères Ayrault lors de sa visite en Ukraine, maintenant le président Hollande », poursuit le ministre.

    Avakov a ensuite exigé que le chef d’Etat français cesse de donner des instructions à l’Ukraine.

    « Et je vous le dis M. Hollande, ne vous avisez pas de nous dire ce que nous devons faire », a-t-il souligné.

    Le ministre a indiqué qu’il n’était pas un diplomate et qu’il était prêt à « lutter pour la liberté avec le soutien d’amis et non pas des traîtres » se référant ainsi au conflit qui oppose les forces gouvernementales ukrainiennes aux indépendantistes dans les régions de Donetsk et Lougansk.

    « Monsieur le président, comprendrez que l’Ukraine ne va pas acheter sa liberté et son indépendance mais qu’elle entend lutter pour obtenir celles-ci! Et que l’Ukraine compte sur le soutien de ses amis et non sur la trahison des compagnons de route », lit-on sur le site d’Avakov.

    Mardi  le 11 octobre, le président français, intervenant lors d’une session de l’Assemblée parlementaire du Conseil de l'Europe (APCE), a déclaré que les autorités ukrainiennes devaient assumer une responsabilité pour la mise en œuvres des réformes politiques prévues par les accords de Minsk.

    « Je le dis tout net, les progrès sont trop lents et nous devons avancer sur les conditions politiques et sécuritaires qui permettront d'obtenir le plus rapidement possible, comme les accords de Minsk le prévoient, des élections à l'Est de l'Ukraine, selon la loi ukrainienne et dans le respect des critères internationaux », a affirmé le président.

    Lire aussi:

    Recevoir Poutine à Paris? Hollande «se pose la question»
    Hollande espère une victoire de Clinton
    Hollande et Valls en hausse (sondage)
    Tags:
    conflit, crise, accords de Minsk, Conseil de l'Europe, Assemblée parlementaire du Conseil de l'Europe (APCE), Arsen Avakov, François Hollande, France, Ukraine, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik