Ecoutez Radio Sputnik
    Caracal

    Hélicoptères Caracal: la Pologne refuse de dédommager Airbus

    © Flickr/ Airwolfhound
    International
    URL courte
    49208
    S'abonner

    Le torchon brûle entre Paris et Varsovie après l’annulation d’une commande de 50 hélicoptères Caracal d’Airbus. Airbus parle d’une réparation, Varsovie objecte.

    Airbus Group n'est pas en droit d'exiger une réparation de la part de la Pologne suite au refus de Varsovie d'acheter 50 hélicoptère Caracal H225M, a appris l'agence Rossiya Segodnya auprès du ministère polonais du Développement, qui a mené les négociations.

    Le ministère polonais a annoncé le 4 octobre le refus de conclure un contrat d'achat d'hélicoptères Airbus signalant que « l'interlocuteur n'a pas présenté de proposition offset (compensations industrielles, ndlr) répondant à l'intérêt économique et à la sécurité de l'Etat». Le patron d'Airbus Group Tom Enders a indiqué que l'entreprise allait demander réparation.

    « La Pologne considère comme terminées et non rompues les négociations de l'accord offset avec Airbus Helicopters relatives à l'achat d'hélicoptères multirôle Caracal pour l'armée polonaise. Les négociations n'ont pas abouti à la conclusion de l'accord offset, c'est pourquoi Airbus Helicopters n'a pas le droit d'avancer des exigences sur la base du droit offset », a indiqué le ministère polonais dans un communiqué.

    Le ministère du Développement a également souligné avoir mené les négociations dans un esprit de bonne foi et que la Pologne avait fait montre de sa totale ouverture et de sa volonté de prendre des décisions acceptables pour les deux parties.

    « Le déroulement des négociations et le caractère de leur conduite par le ministère ne fournissent pas à Airbus Helicopters de motifs pour avancer une demande de compensation », a ajouté le ministère polonais du Développement.

    « Lors de la dernière étape (des négociations offset, ndlr), Airbus Helicopters n'a pas présenté de proposition satisfaisante. Il n'a pas répondu à la position polonaise et c'est pour cela que les négociations, le contrat ont dû être arrêtés », a déclaré Antoni Macierewicz, le ministre polonais de la Défense, lors d'une conférence de presse samedi.

    Dans sa lettre ouverte à la première ministre polonaise Beata Szydlo, Airbus Helicopters a formellement rejeté les accusations de mauvaise foi lors des négociations ayant déclaré que celles-ci avaient été rompues par Varsovie à titre unilatéral.

    Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

     

     

    Lire aussi:

    Quand les hélicoptères Caracal sèment la discorde entre Paris et Varsovie
    Le Koweït achète 30 hélicoptères français Caracal pour 1 md d'euros
    La Pologne pourrait renoncer à l’achat d’hélicoptères français
    Tags:
    rupture du contrat, Airbus Helicopters, Airbus Group, Tom Enders, Antoni Macierewicz, Beata Szydlo, France, Pologne
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik