Ecoutez Radio Sputnik
    Visite annulée de Poutine: «Une leçon qui n'est pas à l'honneur» de la France

    Visite annulée de Poutine: «Une leçon qui n'est pas à l'honneur» de la France

    © Sputnik . Mikhail Klimenteev
    International
    URL courte
    1411457

    Hésiter semble devenu une habitude du président de la République française. Mais tandis que François Hollande a du mal à se décider, d'autres n'hésitent pas à donner leur avis sur le sujet. Sputnik donne la parole à des politiques français qui ne peuvent pas passer sous silence la visite reportée du président russe en France.

    Moscou a tranché, Vladimir Poutine reporte sa visite en France, initialement prévue le 19 octobre. Pointant du doigt les hésitations de François Hollande et Jean-Marc Ayrault, le président russe a déclaré attendre que « son homologue se sente prêt ». Il n'est pas le seul: la presse et les politiques ont aussi beaucoup commenté ces hésitations gouvernementales.  

    « Il n'y avait aucune raison que le président Hollande hésite à recevoir le président de la Fédération de Russie », estime Damien Lempereur, délégué national pour Debout La France. « Sachant qu'on a remis il y a quelques mois la légion d'honneur au prince héritier d'Arabie saoudite.  La diplomatie française était dans une totale incohérence et malheureusement, Vladimir Poutine a pris les devants et nous donne une leçon qui n'est pas à l'honneur de notre pays », déplore-t-il. 

    Pour le vice-président du Front national Louis Aliot, Vladimir Poutine a tenu compte de l'inconséquence des propos du président de la République française qui confond plusieurs choses et qui n'a pas toute la sérénité nécessaire dans son expression lorsqu'il évoque les relations internationales. 

    « Parce que la mission de la France, c'est de parler avec tous les pays, avec tous les chefs d'État, et d'essayer de résoudre des problèmes, pas d'en créer de nouveau », souligne M. Aliot.

    Néanmoins, le dialogue est loin d'être rompu, malgré toute les perturbations, note Chantal Guittet, membre de la commission des Affaires étrangères.

    « Cela n'a pas pu se faire vu les veto qu'il y a eu à l'Onu, ce que je regrette fortement, puisqu'en attendant ce sont des civils qui meurent tous les jours. Je ne pense pas que le dialogue soit rompu car François Hollande lui a tendu la main. On doit discuter entre Français et Russes sur la situation, il y a vraiment urgence sur la Syrie, plus que d'aller inaugurer des expositions », a déclaré M. Guittet.

    Du coup, ne s'agit-il pas d'un faux-semblant ? Le secrétaire national du Parti de gauche Djordje Kuzmanovic en est persuadé.

    « C'est un jeu de faux-semblant. Cela signifie qu'à nouveau la France se ridiculise par le biais de François Hollande qui lui a hésité à recevoir le président Vladimir Poutine, comme c'était prévu le 19 octobre. Qui plus est, en l'annonçant à une émission de divertissement. La sanction était sans appel, le président russe à reporté son voyage », a conclu M. Kuzmanovic.

    Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join ».

    Lire aussi:

    Hollande doit-il recevoir Poutine lors de sa visite en France? Les Français disent oui
    «Irresponsable»: Sarkozy tacle Hollande sur les relations avec la Russie
    Hollande refusera-t-il de rencontrer Poutine?
    Recevoir Poutine à Paris? Hollande «se pose la question»
    Ayrault «regrette» l’annulation de la visite de Poutine
    La visite de Poutine à Paris officiellement reportée
    Tags:
    dialogue, relations, annulation, visite, François Hollande, Vladimir Poutine, Syrie, France, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik