Ecoutez Radio Sputnik
    New York

    Une chambre de torture secrète du régime de Saddam en plein cœur de New York?

    © Flickr / FaceMePLS
    International
    URL courte
    5121

    Le régime de Saddam Hussein a été renversé il y a déjà 13 ans. Or, les passions autour des «monstruosités» causées par le régime ne s’apaisent pas. Dernier exemple en date: la découverte d'une chambre de torture dans la représentation permanente irakienne auprès de l’Onu.

    La représentation permanente de l'Irak auprès des Nations unies aurait abrité sous le régime de Saddam Hussein une pièce qui aurait servi de chambre de torture destinée aux Irakiens résidant aux États-Unis, écrit The New York Post, se référant à des sources officielles ayant requis l'anonymat.

    Le bâtiment de quatre étages en question est situé dans la 79e rue de Manhattan, juste en face de la maison de l'ancien maire de New York Michael Bloomberg. Selon les sources du journal, une pièce située au sous-sol accueillait les actes de torture sur des Irakiens installés aux États-Unis et ce dans le but de contraindre leurs proches à retourner en Irak et à coopérer avec les autorités locales.

    « La pièce était sombre. Les portes étaient tellement solides qu'il était impossible de les forcer que ce soit de l'extérieur ou de l'intérieur. On n'avait même pas besoin d'isolation sonore », assure l'un des interlocuteurs de l'édition, l'autre ajoutant qu'aucun cri poussé à l'intérieur n'était audible.

    Vu les détails révélés par les sources officielles du journal, ces dernières auraient vu de près la chambre de torture. Or, la question qu'on peut se poser aujourd'hui, c'est pourquoi ce n'est que maintenant, 13 ans après la chute du régime de Saddam, qu'elles relaient ces informations. Sans se soucier de ces détails, les médias leur accordent volontairement une tribune.

    Les interlocuteurs du New York Post présument en outre que des pièces secrètes similaires auraient existé dans d'autres pays du monde, notamment dans les pays arabes et dans les pays d'Europe de l'Est.

    Le régime du président irakien Saddam Hussein (1979-2003) a été renversé en avril 2003 après le début de la campagne militaire américaine. La cour suprême irakienne l'a inculpé pour la mort de 148 habitants du village irakien de Doujaïl en 1982 et l'a condamné à mort. La peine a été exécutée en décembre 2006.

    Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join ».

     

    Lire aussi:

    Avocat de Saddam Hussein: « Le printemps arabe » a commencé avec l'Irak
    L'ancien secrétaire de Saddam Hussein exécuté en Irak
    Quand Joe Biden confond Bachar el-Assad avec Saddam Hussein
    Ramenez-nous Hussein et Kadhafi, suggère Trump
    Tags:
    tortures, médias, ONU, Michael Bloomberg, Saddam Hussein, Irak, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik