Ecoutez Radio Sputnik
    Alexis Tsipras

    Tsipras: la Grèce ne va pas sortir de la zone euro

    © AFP 2019 LOUISA GOULIAMAKI
    International
    URL courte
    28126
    S'abonner

    Selon le premier ministre grec Alexis Tsipras, le gouvernement de gauche de son pays se montrait critique envers l’entrée du pays dans la zone euro, mais il n'envisage pas d’en sortir.

    Le gouvernement grec de gauche se montrait critique envers l'entrée du pays dans la zone euro, mais il ne s'apprête pas à en sortir, a déclaré le premier ministre grec Alexis Tsipras lors de son discours d'ouverture de la réunion du parti dirigeant la coalition de la gauche radicale Syriza.

    « La sortie de la Grèce de la zone euro n'était pas et n'est pas un plan progressiste. Il signifierait de nouvelles escroqueries contre la population, des pertes d'argent de la population dans les banques. Et bien que cela ait été le choix d'une minorité de notre parti, qui menait ses activités comme un parti dans le parti, ce n'était pas un projet de gauche », a expliqué le premier ministre grec.

    Alexis Tsipras a signalé aux créanciers de la Grèce qu'elle remplira ses obligations, mais qu'elle attendra également le respect des obligations envers elle, en particulier concernant l'échelonnement de la dette.

    Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join ».

    Lire aussi:

    Erdogan remet en question la frontière avec la Grèce
    Face à l’afflux de migrants, la Grèce appelle ses partenaires à plus de solidarité
    Des réfugiés arrivent, la Grèce sur le point d'éclater?
    La Chine part à la conquête des marchés européens via la Grèce
    Tags:
    budget, Union européenne (UE), Alexis Tsipras, Grèce, Europe
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik