Ecoutez Radio Sputnik
    USS Mason

    Le pilonnage des Houthis au Yémen «purement défensif», selon le Pentagone

    © Flickr/ U.S. Naval Forces Central Command/U.S. Fifth Fleet
    International
    URL courte
    42419240

    A écouter le porte-parole du Pentagone Peter Cook, les frappes de la marine américaine contre les radars des Houthis n'ont été motivées que pour «l'autodéfense» et «la sauvegarde de la sécurité de la navigation».

    Les frappes de l'US Navy dans la nuit de mercredi à jeudi visant trois radars au Yémen et suivant les attaques de missiles contre un de leurs navires de guerre n'ont été effectuées qu'à des fins d'autodéfense et de maintien de la sécurité de la navigation, a affirmé le porte-parole du Pentagone Peter Cook lord d'un point de presse.

    « Ces tirs ont été une réponse aux menaces posées à nos bâtiments et à la liberté de navigation qui a une grande importance pour les intérêts nationaux de sécurité des États-Unis. Ces frappes ne sont pas liées au conflit au Yémen. Les USA appellent toutes les parties en conflit à respecter le cessez-le-feu ».

    Les radars ont été frappés par les missiles de croisière basés en mer depuis le destroyer américain Nizza.

    Dans le même temps, le porte-parole n'a pu préciser ni qui concrètement avait auparavant pris pour cible les navires américains, ni le rôle des navires iraniens dans l'incident que l'US Navy avait également pilonnés en réponse.

    Auparavant, les Forces armées américaines avaient détruit trois stations radar au Yémen. Les tirs ont été effectués en réponse au bombardement d'un navire américain depuis des positions contrôlées par les Houthis, ces derniers ayant nié toute implication dans l'attaque.

    Depuis 2014, le Yémen est en proie à un conflit armé opposant les rebelles houthis et les militaires loyaux à l'ancien président Ali Abdallah Saleh aux forces gouvernementales et aux milices populaires soutenant le président en exercice Abd Rabbo Mansour Hadi. Les rebelles contrôlent les territoires dans le nord du pays et la capitale Sanaa où ils ont créé leurs organes de pouvoir.

    Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join ».

    Lire aussi:

    Yémen: les rebelles nient avoir attaqué un destroyer US
    Au Yémen, les USA vengent leurs navires en pilonnant les Houthis
    Un destroyer US essuie de nouveaux tirs de missiles au large du Yémen
    Un destroyer US visé par des missiles au large du Yémen
    Tags:
    missiles, Houthis, tirs, pilonnage, USS Mason, US Navy, Peter Cook, Iran, Yémen, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik