Ecoutez Radio Sputnik
    Alep

    Le Conseil de sécurité examine un nouveau projet de résolution sur Alep

    © REUTERS / ABDALRHMAN ISMAIL
    International
    URL courte
    Situation à Alep (2016) (180)
    8336
    S'abonner

    Face à une brusque aggravation de la situation à Alep, en Syrie, le Conseil de sécurité de l’Onu planche sur un nouveau projet de résolution sur la Syrie pouvant servir de compromis après l’échec de deux résolutions précédentes.

    Le Conseil de sécurité examine actuellement un projet présenté par la Nouvelle-Zélande.

    L'ambassade de Nouvelle-Zélande auprès de l'Onu a communiqué à Rossiya Segodnya que le projet avait été diffusé auprès des membres du Conseil. Le document renferme l'exigence de « mettre un terme aux attaques pouvant entraîner la mort de civils et la destruction de l'infrastructure civile » en Syrie et plus particulièrement à Alep. Les diplomates appellent également à mettre en place des pauses humanitaires de 48 heures, effectuer une évacuation médicale et revenir au processus politique.

    Le représentant britannique auprès de l'Onu Matthew Rycroft estime que le vote sur le nouveau projet pourrait avoir lieu dès la semaine prochaine et que les diplomates prendront en considération les résultats des rencontres ministérielles sur la Syrie à Lausanne et à Londres.

    « Diverses variantes sont discutées, alors on verra », a-t-il dit aux journalistes.

    « Je crois que la plupart des membres du Conseil le soutiendront et, si la Russie le (projet) soutient, la résolution sera adoptée », a noté le diplomate britannique.

    La situation s'est notablement dégradée à Alep ces derniers mois : des combats acharnés font rage dans la ville et ses banlieues.

    Samedi dernier le Conseil de sécurité de l'Onu réuni d'urgence a examiné deux projets de résolution. Le premier, présenté par Paris, prônait le cessez-le-feu à Alep et l'instauration d'une zone d'exclusion aérienne. Le projet de résolution russe soutenait l'initiative de l'envoyé spécial de l'Onu pour la Syrie Staffan de Mistura concernant le retrait des terroristes d'Alep et appelait à appliquer les accords russo-américains sur la Syrie intervenus le 9 septembre. Aucun de ces deux documents n'a été adopté.

    Précédemment, le ministère russe des Affaires étrangères avait communiqué qu'une rencontre ministérielle sur la Syrie aurait lieu le 15 octobre à Lausanne et réunirait des représentants de Russie, des États-Unis et de puissances régionales.

    Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

     

     

    Dossier:
    Situation à Alep (2016) (180)

    Lire aussi:

    Le CS de l'Onu rejette le texte sur la Syrie présenté par la Russie
    Syrie: la Russie oppose son veto au projet de résolution français
    À l’Onu, la Syrie accuse les USA d’induire le monde en erreur
    Ils font une découverte macabre à l’intérieur d’un crocodile de 4 mètres
    Tags:
    conflit syrien, projet de résolution, Conseil de sécurité de l'Onu, Matthew Rycroft, Staffan de Mistura, Nouvelle-Zélande, Lausanne, Alep, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik