Ecoutez Radio Sputnik
    Mark Toner

    Règlement de la crise syrienne: les USA envisagent le recours à la force

    CSPAN (Screenshot)
    International
    URL courte
    55482

    Le président américain et ses conseillers examinent de nouveaux scénarios à adopter en Syrie.

    Les États-Unis se proposent d'exercer une pression aussi bien économique que militaire sur Damas dans le cadre du règlement de la crise syrienne. Le chef adjoint du service de presse du département d'État américain Mark Toner l'a déclaré lors d'un point de presse dans sa réponse sur la question de savoir quels scénarios, outre le scénario diplomatique, l'administration Obama jugeait possibles dans le règlement de la crise.

    « Nous examinons des solutions différentes : la pression militaire, la pression économique, ainsi que d'autres façons d'exercer la pression et d'obtenir des résultats compte tenu de la situation en Syrie. Nous tâchons de les analyser en profondeur », a-t-il noté.

    Mark Toner a expliqué que le secrétaire d'État John Kerry était concentré sur le dialogue multilatéral sur la Syrie, ainsi que sur la possibilité d'utiliser « l'influence politique des autres pays » sur la situation afin de « lancer un nouveau processus diplomatique » de règlement.

    Précédemment, l'agence Reuters avait annoncé, se référant à des sources dans l'administration des États-Unis, que le président américain et ses conseillers allaient étudier de nouvelles façons d'agir en Syrie, notamment des frappes contre les forces gouvernementales, les stations radar et les dépôts d'armes. Une source de l'agence a affirmé cependant qu'il n'y avait pas de garanties que Barack Obama prendrait une décision définitive.

    Quant à la possibilité de percées lors des négociations sur la Syrie à Lausanne, Mark Toner a fait montre de retenue et a prévenu qu'il ne fallait pas « attendre d'importants acquis ».

    Mercredi 12 octobre, le ministère russe des Affaires étrangères et le département d'État américain ont annoncé la tenue le 15 octobre, à Lausanne, d'une rencontre internationale sur la Syrie avec la participation de Sergueï Lavrov et de John Kerry.

    Le chef de la diplomatie russe Sergueï Lavrov a signalé dans un entretien à CNN que l'Iran, la Turquie, l'Arabie saoudite et, peut-être, le Qatar participeraient aux consultations.

    La porte-parole du ministère russe des Affaires étrangères Maria Zakharova a dit plus tard que la composition définitive des participants à la rencontre était à préciser.

    Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join ».


    Lire aussi:

    Trois scénarios possibles pour l’extrémisme sur le sol syrien
    «En refusant de coopérer en Syrie, Washington fait le jeu des terroristes»
    «Le vide de la volonté politique US aggrave la situation en Syrie»
    Tags:
    crise syrienne, Sergueï Lavrov, John Kerry, Mark Toner, Lausanne, Syrie, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik