Ecoutez Radio Sputnik
    L'écologie

    Un accord mondial signé pour limiter les émissions de gaz à effet de serre

    CC BY-SA 2.0 / jacinta lluch valerohttps / Día Mundial del Medio Ambiente 2014
    International
    URL courte
    2213
    S'abonner

    Les discussions sur les hydrofluorocarbures, ou HFC, constituent un véritable test de la volonté internationale depuis l'historique Accord de Paris signé l’année dernière. Objectif: réduire les émissions de carbone.

    Près de 200 nations ont signé un accord, après d'âpres négociations nocturnes, dont l'objectif est de limiter l'émission de gaz à effet de serre beaucoup plus puissant que le dioxyde de carbone pour lutter contre le réchauffement climatique.

    Les hydrofluorocarbures ou HFC sont décrits comme des polluants climatiques dont l'effet croît le plus rapidement dans le monde. Ils sont utilisés dans les climatiseurs et les réfrigérateurs.

    L'accord limite et réduit l'utilisation des HFC de façon progressive à compter de 2019 dans les pays développés, y compris les États-Unis, le deuxième pollueur de la planète. Plus de 100 pays émergeants, dont la Chine, qui est le principal émetteur de carbone du monde, commenceront à prendre des mesures d'ici 2024, lorsque les niveaux de consommation de HFC devraient culminer.

    Un petit groupe de pays, dont l'Inde, le Pakistan et certains pays du Golfe ont insisté et ont obtenu le droit de s'engager plus tard, en 2028, en expliquant que leurs économies avaient besoin de plus de temps.

    Les groupes environnementaux espèrent que l'accord contribuera à la réduction du réchauffement climatique d'un demi-degré Celsius d'ici la fin du siècle. Durwood Zaelke, président de l'Institut pour la gouvernance et le développement durable a estimé qu'il s'agissait de « la plus grande réduction de température jamais atteinte par un accord unique. » Bien entendu, il ne s'agit que d'un accord.

    L'Onu a annoncé que la prochaine réunion qui se tiendra en 2017 permettra de déterminer combien de milliards de dollars il faudra allouer pour financer le programme de réduction des émissions de HFC.

    Les HFC ont été introduits dans les années 1980 comme un substitut pour les gaz destructeurs de la couche d'ozone. Mais le danger a été mis au jour lorsque les ventes de climatiseurs et de réfrigérateurs ont grimpé en flèche dans les économies émergentes comme la Chine et l'Inde. Les HFC sont également présents dans des inhalateurs et des mousses isolantes.

    Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join ».

    Lire aussi:

    Les centrales «écologiques», l’une des sources du réchauffement climatique?
    Climat: l'UE accepte une ratification accélérée de l'accord de Paris
    Les Etats-Unis et la Chine ratifient l'accord de Paris sur le climat
    Le passage aux biocarburants augmenterait l'émission de CO2!
    Tags:
    gaz à effet de serre, effet de serre, écologie, ONU, Inde, États-Unis, Chine
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik