Ecoutez Radio Sputnik
    Quartiers est d'Alep contrôlés par les djihadistes

    Le personnel de l'Onu arrive à Alep pour évacuer les terroristes

    © Sputnik . Mikhail Alaeddin
    International
    URL courte
    Situation à Alep (2016) (180)
    21733126

    L'évacuation devrait commencer plus tard dans la journée, mais le nombre total de personnes à évacuer reste inconnu.

    Le personnel de l'Onu est arrivé dans l'un des quartiers est d'Alep pour commencer l’évacuation des militants des groupes armés de la ville, a déclaré à Sputnik une source informée.

    Le 6 octobre, l’envoyé spécial de l'Onu pour la Syrie Staffan de Mistura a proposé d’accompagner les terroristes du Front Fatah al Sham (plus connu sous ancien nom de Front al-Nosra) s'ils décidaient de quitter Alep avec leurs armes dans la ville d’Idlib ou ailleurs. La Russie a soutenu cette proposition.

    La source a fait savoir que les agents de l'Onu étaient arrivés au quartier de Bustan Al-Qasr où les bus attendaient déjà les militants.

    Le processus d’évacuation pourrait bien commencer dès ce samedi. Il est prévu que tous les militants, en dépit de leur appartenance à différents groupes, seraient évacués de la ville, mais leur nombre exact demeure inconnu. 

    Les combats à Alep se sont intensifiés récemment lorsque l'armée gouvernementale et les forces syriennes de milice locale ont réussi à encercler de grands groupes de militants dans les districts est d'Alep. Les troupes gouvernementales ont déclenché l’offensive après la violation du cessez-le-feu le 12 septembre. 

    Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join ».
    Dossier:
    Situation à Alep (2016) (180)

    Lire aussi:

    «Des terroristes? Jamais entendu parler». La situation à Alep vue par des Américains
    L'UE et Alep: qui donc sanctionner? Tiens, sanctionnons les Syriens!
    Enfants tués à Alep: le département d'État US affirme ne pas avoir de détails
    Le Conseil de sécurité examine un nouveau projet de résolution sur Alep
    Tags:
    crise syrienne, Front Fatah al-Cham (ex-Front al-Nosra), ONU, Staffan de Mistura, Alep, Syrie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik