Ecoutez Radio Sputnik
    pigeon

    150 pigeons arrêtés pour espionnage

    © Flickr/ Adrian Scottow
    International
    URL courte
    434

    Dans la vallée du Cachemire, la police indienne a gardé en détention plus de 150 pigeons soupçonnés d’espionnage pour le compte du service de renseignement pakistanais.

    Un camion douteux a été intercepté près de la frontière, rapporte Khaleej Times, transportant des boîtes en carton où les agents de police ont trouvé environ une centaine d'oiseaux marqués avec de la peinture rose. Certains d'entre eux avaient une bague autour de la patte.

    Pour le moment, la police enquête afin de découvrir si les oiseaux étaient spécialement entraînés et utilisés par le renseignement pour faire passer des messages secrets à travers la frontière pakistano-indienne. Certains experts estiment que leur étiquetage cache un code de couleurs.

    Des démarches similaires ne sont pas rares dans cette région. Au début octobre, dans la province indienne du Pendjab, limitrophe du Pakistan, des policiers ont arrêté un oiseau portant un message agressif adressé au premier ministre indien Narendra Modi.

    La région du Jammu-et-Cachemire, revendiquée par l'Inde et le Pakistan, est traversée par un mouvement indépendantiste fort et est en proie à des troubles mortels depuis plus de deux mois. Les deux pays, qui n'ont pas de frontières officielles, ne sont séparés que par une « ligne de contrôle ».

    Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join ».

    Lire aussi:

    La Jordanie intercepte un pigeon voyageur de Daech
    Des pigeons connectés à Internet surveilleront la pureté de l'air à Londres
    L’avocat de Christian Quesada dégaine une information choc sur la sexualité de son client
    Après plus de quatre heures sur la tour Eiffel, le «grimpeur» s’est rendu (images)
    Tags:
    espionnage, pigeon, Pakistan, Inde
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik