International
URL courte
Daech (2016) (23)
2261
S'abonner

19 membres présumés du groupe terroriste Daech ont été interpellés dimanche dans la ville turque de Gaziantep (sud-est), a annoncé le gouverneur Ali Yerlikaya.

Plus tôt dans la journée, deux attentats suicides ont secoué la ville.

« Dix-neuf suspects ont été arrêtés, 15 kilogrammes de TNT ainsi que des mines antichar ont été saisis », a fait savoir le responsable. Selon lui, les terroristes planifiaient une attaque visant le centre culturel de la minorité alaouite.

Les djihadistes présumés ont été arrêtés au cours d'une opération menée par la police dans un des quartiers résidentiels de la ville. Lors de l'opération, deux kamikazes se sont fait exploser, faisant trois morts parmi les policiers et huit blessés parmi les civils.

Gaziantep, qui compte près de 1,9 million d'habitants, se trouve à 40 kilomètres de la frontière turco-syrienne. En août dernier, un terroriste kamikaze a attaqué un mariage kurde à Gaziantep, faisant 56 morts. Selon le président turc Recep Tayyip Erdogan, cet attentat a été organisé par Daech et perpétré par un adolescent âgé de 14 ans.

Fin août, la Turquie a lancé une offensive militaire dans le nord-ouest de la Syrie au côté de rebelles en lutte contre les djihadistes de Daech.

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

Dossier:
Daech (2016) (23)

Lire aussi:

17 morts dans l'explosion d'un véhicule en Turquie
Attentat contre un mariage en Turquie: Poutine compatit et tend la main à Erdogan
Nouvel attentat sanglant en Turquie
Onze Russes arrêtés en Turquie après l'attentat contre l'aéroport d'Istanbul
Tags:
arrestation, lutte antiterroriste, attentat, terrorisme, Etat islamique, Ali Yerlikaya, Gaziantep, Turquie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook