Ecoutez Radio Sputnik
    La Turquie insiste pour la création d’une zone de sécurité au nord de la Syrie

    La Turquie insiste pour la création d’une zone de sécurité au nord de la Syrie

    © AFP 2019 Bulent Kilic
    International
    URL courte
    Offensive de l'armée turque dans le nord de la Syrie (2016) (43)
    311435

    Soutenue par Ankara, l’Armée syrienne libre intensifie sa lutte contre Daech après la libération de Dabiq.

    Ankara planifie de créer une zone de sécurité de 45 kilomètres de profondeur dans le nord de la Syrie dans le cadre de l'opération Bouclier de l'Euphrate, a déclaré le ministre turc de la Défense Fikri Isik.

    « Un secteur de 90 kilomètres de long et de 20 kilomètres de profondeur à la frontière entre la Turquie et la Syrie a été libéré des troupes de Daech. L'armée turque compte s'enfoncer encore plus loin, de 45 kilomètres, dans les lieux de dislocation des forces terroristes. Nous établirons une zone de sécurité dans le nord de la Syrie et écarteront la menace de notre territoire », a expliqué le ministre, cité par l'agence Anadolu.

    Selon lui, actuellement il n'est pas si facile pour les terroristes de tirer sur le territoire turc depuis la Syrie. L'opération Bouclier de l'Euphrate évolue, l'Armée syrienne libre est déjà entrée dans la ville de Dabiq dans la province d'Alep et y effectue des travaux de déminage.

    « L'État islamique est notre ennemi commun. Nous l'avons maintes fois déclarés aux États-Unis et à d'autres membres de la coalition. Soutenue par la Turquie, l'Armée syrienne libre a nettoyé de la présence terroriste plus de 1 000 kilomètres carrés de territoire syrien. Un appui pareil est également nécessaire pour la libération des villes iraquiennes de Raqqa et de Mossoul, piliers majeurs de l'EI », a poursuivi le chef de la Défense turque.

    Le 24 août dernier, l'armée turque a lancé l'opération Bouclier de l'Euphrate contre Daech. Elle a délogé les djihadistes de la ville frontalière syrienne de Jarablus avec la participation de l'opposition syrienne et poursuit son offensive en direction du sud-est. Le président turc Recep Tayyip Erdogan a déclaré que l'opération visait à déloger les terroristes du territoire d'une superficie totale de 5 000 kilomètres carrés et à y créer une zone de sécurité pour y installer les réfugiés.

    Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

    Dossier:
    Offensive de l'armée turque dans le nord de la Syrie (2016) (43)

    Lire aussi:

    L'opposition syrienne chasse Daech de sa ville symbole
    L'armée turque essuie ses premières pertes face à Daech en Syrie
    Daech se prépare pour une bataille «apocalyptique»
    Tags:
    libération, coalition, sécurité, déminage, terrorisme, Bouclier de l'Euphrate (opération militaire turque), Anadolu, Etat islamique, Fikri Isik, Recep Tayyip Erdogan, Alep, Jarablus, Raqqa, Mossoul, Dabiq, Syrie, Turquie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik