International
URL courte
721286
S'abonner

Les responsables du site Wikileaks ont annoncé ce matin que l’accès à Internet de son co-fondateur Julian Assange avait été bloqué.

Internet est l'un des rares moyens dont dispose Julian Assange pour rester en contact avec le reste du monde puisqu'il vit retranché dans l'ambassade d'Équateur à Londres. Pourtant, dans la matinée du 17 octobre, le site WikiLeaks annonçait sur son compte Tweeter que son co-fondateur avait été privé d'accès à Internet par les organes gouvernementaux.

« L'accès à Internet de Julian Assange a été délibérément coupé par un certain État. Nous avons pris les mesures appropriées en cas de circonstances imprévues », indique le site WikiLeaks.

Ces problèmes d'accès à Internet sont apparus après la publication de la neuvième partie de la correspondance privée de John Podesta, le directeur de campagne électorale d'Hillary Clinton. Au total, plus de 12 000 documents ont été déjà publiés par WikiLeaks pour le mois d'octobre.

Rappelons que mardi 4 octobre dernier, M. Assange avait promis que chaque semaine de nouvelles révélations seraient publiées en ligne, jusqu'au 8 novembre, jour du scrutin de l'élection présidentielle aux États-Unis.

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join ».

Lire aussi:

WikiLeaks publie le neuvième lot de courriels privés du directeur de campagne de Clinton
Trump dénonce le silence des médias US sur les révélations de WikiLeaks
Comment éviter l’«effondrement» de la France qui vient? Laurent Obertone donne ses 10 lois «pour vaincre» – vidéo
Tags:
accès, Internet, WikiLeaks, Julian Assange, Equateur
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook