Ecoutez Radio Sputnik
    Pour le premier cosmonaute turc, l’espace est moins dangereux qu’Istanbul!

    Pour le premier cosmonaute turc, l’espace est moins dangereux qu’Istanbul!

    © Photo. Capture d'écran: Youtube
    International
    URL courte
    22122

    A l’instar de l’Inde et de la Chine, la Turquie espère rejoindre la liste des pays dont les représentants ont effectué des vols spatiaux. Pour l’instant, il ne s’agit pourtant que d’une initiative isolée et non pas d’un programme spatial national.

    Halil Kayici, étudiant de l'Université technique d'Istanbul, sera le premier turc à s'élancer dans l'espace et à réaliser son rêve d'enfant.

    « Je n'ai pas peur d'effectuer un vol spatial. Je trouve que la vie à Istanbul est beaucoup plus dangereuse. Par exemple, je retourne chez moi le soir par des rues sombres. Alors, je me sens beaucoup moins à l'aise que dans la cabine d'un appareil volant pendant l'entraînement », a confié le jeune homme.

    ​Pour devenir cosmonaute, Halil Kayici a remporté un concours organisé par une société privée et a poursuivi ses études à la NASA avant de se voir accorder un « billet » pour un voyage spatial avec 22 autres personnes.

    ​Le premier vol d'un cosmonaute turc dans l'espace est prévu pour 2017. Halil Kayici exercera les fonctions de deuxième pilote.

    Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

    Lire aussi:

    Nouvelle étape dans le programme spatial chinois
    L’espace, nouvelle arène de rivalité entre le Japon et la Chine
    L'exploration spatiale avance à pas de géant
    Un «souvenir» de vacances illégal pourrait coûter leur liberté à deux Français
    Tags:
    entrainement, vol spatial habité, programme, cosmonaute, espace, Université technique d'Istanbul, NASA, Halil Kayici, Istanbul, Turquie, Chine, Inde
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik