International
URL courte
Opération de libération de la ville de Mossoul (2016) (105)
6016
S'abonner

Des terroristes du groupe extrémiste Etat islamique ont répondu à l’opération irakienne à Mossoul par des attentats-suicides.

Des terroristes du groupe djihadiste Etat islamique ont organisé des attentats suicides en réponse à l'opération militaire lancée en Irak afin de libérer Mossoul, principal bastion de Daech. En 24 heures, deux incidents de ce type ont été signalés.

Le premier incident s'est produit aux abords du village de Bilavet à l'est de Mossoul quand un kamikaze s'est fait exploser non loin de l'armée irakienne. Selon l'agence Firat, environ 70 soldats ont été tués dans l'explosion. 

Le deuxième s'est déroulé non loin du village de Sheikh Amir. Le terroriste a tenté de projeter sa voiture contre un véhicule où se trouvaient des journalistes et des combattants kurdes. D'après les l'agence Anadolu, les Kurdes ont ouvert le feu sur la voiture du kamikaze et l'ont empêché d'atteindre son objectif.

Une opération terrestre visant à établir le contrôle sur la ville de Mossoul a été lancée lundi 17 octobre. Outre les militaires irakiens, des milices locales et l'artillerie américaine y sont impliquées.

Mossoul, deuxième ville d'Irak, est sous contrôle de Daech depuis l'été 2014.

 

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

Dossier:
Opération de libération de la ville de Mossoul (2016) (105)

Lire aussi:

Pourquoi les Turcs restent-ils dans le nord de l’Irak ?
En Irak, un drone piégé de Daech blesse deux soldats français
La Turquie mise à l'écart de l'opération de Mossoul
Aux abords de Mossoul, Daech incendie les fossés remplis de pétrole
Tags:
Etat islamique, Mossoul, Irak
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook