International
URL courte
Les révélations de WikiLeaks (109)
7119
S'abonner

Selon Wikileaks, un journaliste du média US Politico a envoyé des extraits de son futur article au directeur de campagne d’Hillary Clinton pour s’assurer qu’il avait tout bien écrit.

Le reporter du site d'information Politico Glenn Thrush a envoyé des extraits d'un article sur lequel il travaillait à John Podesta, directeur de campagne de la candidate à la présidence américaine Hillary Clinton pour s'assurer qu'il était sur la bonne voie, ressort-il des emails publiés par Wikileaks.

Cet échange de courriels s'est attiré les critiques des blogueurs, surtout le fragment où le journaliste indique : « Je vous envoie un extrait vous concernant pour être sûr que je n'ai rien gâché. Ne dites à personne que je l'ai fait ».

Extrait d'un échange de lettres entre John Podesta et Glenn Thrush
Extrait d'un échange de lettres entre John Podesta et Glenn Thrush

« Pas de problèmes ici », a répondu M. Podesta. La version finale des paragraphes en question a finalement été publiée sans modifications majeures après ce feu vert donné par M. Podesta.

L'article de M. Thrust, paru en 2015, portait sur les éventuels problèmes de collecte de fonds pour la campagne électorale de Mme Clinton.

Le journaliste a récemment réagi aux critiques sur Twitter en précisant qu'il avait contacté M. Podesta :

​« J'ai écrit à Podesta uniquement pour qu'il confirme les informations que j'ai obtenu de sources moins importantes. Cela a marché. Personne à part moi ne contrôle mes articles. Continuez votre trolling ! »

Le site Wikileaks a publié depuis le 8 octobre plus de 12 000 documents de la correspondance privée de John Podesta, le directeur de campagne électorale d'Hillary Clinton.

Une première publication donnait une idée de la teneur des discours prononcés par la candidate démocrate devant des multinationales et des banques, notamment concernant ses intentions en matière de politique étrangère ou encore sa stratégie électorale. Il s'est avéré que Mme Clinton jugeait tout à fait normal d'avoir deux points de vue, l'un étant personnel et l'autre destiné à ses interventions officielles en public. On a également appris qu'Hillary Clinton savait pertinemment que l'organisation terroriste Daech bénéficiait du soutien de l'Arabie saoudite et du Qatar, alliés privilégiés des États-Unis au Proche-Orient.

Les principaux médias américains mettent de côté les révélations de Wikileaks concernant la campagne électorale d'Hillary Clinton.

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

Dossier:
Les révélations de WikiLeaks (109)

Lire aussi:

«Des journalistes indépendants sont de mèche avec Hillary Clinton»
Wikileaks: Hillary et le «sanctuaire secret» de Poutine
WikiLeaks publie le neuvième lot de courriels privés du directeur de campagne de Clinton
WikiLeaks publie un nouveau lot de courriels privés du chargé de campagne de Clinton
Tags:
campagne électorale, journalisme, révélations, scandale, Présidentielle américaine 2016, WikiLeaks, Glenn Thrush, John Podesta, Hillary Clinton, États-Unis
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via FacebookCommenter via Sputnik