Ecoutez Radio Sputnik
    La violence domestique sévit chez les migrants en Allemagne

    La violence domestique sévit chez les migrants en Allemagne

    © Flickr / The Advocacy Project
    International
    URL courte
    Crise migratoire (automne-hiver 2016/17) (79)
    1210

    Un tiers des cas de violence domestique en Allemagne se produisent dans des familles de migrants.

    La violence domestique constitue un problème très important dans les centres d'accueils allemands notamment, avertit Lydia Sandrock, directrice du centre de coordination pour la prévention de la violence contre les femmes, dans une interview accordée à Sputnik.

    « A part les partenaires et les époux eux-mêmes, ce sont également d'autres migrants et le personnel qui provoquent la violence », admet Mme Sandrock, psychologue du travail depuis 33 ans, se référant à la situation dans 21 maisons d'accueil de l'État fédéral de Brandebourg.

    Selon elle, certains maris suivent parfois leurs femmes qui manifestent avec des banderoles.

    Conformément à la législation allemande, les femmes victimes de violence domestique sont placées dans un foyer pour un délai de trois semaines à un an. Cependant, si la demande d'asile est rejetée, c'est toute la famille qui est expulsée. Et l'histoire recommence.

    « La plupart des gens viennent de Syrie, d'Afghanistan, mais aussi de Tchétchénie », poursuit l'expert.

    La police agit également en appui des centres d'accueil, car les femmes réfugiées qui ne parlent pas allemand ne savent pas à qui s'adresser en cas d'urgence.

    Les foyers réservés aux femmes victimes de violence domestique, qui complètent le système de centres d'accueil, n'ont pas d'adresse officielle pour des raisons de sécurité, beaucoup d'hommes cherchant leurs femmes.

    En outre, quand une femme accuse son mari de violence domestique ou de viol, l'homme est exposé à des poursuites pénales et ses chances d'obtenir le statut du réfugié disparaissent. Ensuite, les deux époux risquent d'être expulsés du pays, ce qui dissuade les femmes de porter plainte contre leur conjoint violent.

    La crise migratoire qui a éclaté en Europe en 2015 a particulièrement affecté l'Allemagne, qui a accueilli plus d'un million de réfugiés. Selon les prévisions officielles, quelque 800 000 demandeurs d'asile supplémentaires y seront enregistrés en 2016. La Commission européenne déclare que la crise migratoire actuelle est la plus grave depuis la Seconde Guerre mondiale.

    Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

    Dossier:
    Crise migratoire (automne-hiver 2016/17) (79)

    Lire aussi:

    En Allemagne, un Chinois envoyé par erreur en centre de réfugiés
    Une flambée des violences contre les réfugiés enregistrée en Allemagne
    En Allemagne, une nouvelle bagarre éclate entre extrémistes du cru et migrants
    Tags:
    violence domestique, époux, centre d'accueil, migrants, police, Seconde Guerre mondiale, Commission européenne, Sputnik, Lydia Sandrock, Brandebourg, Afghanistan, Tchétchénie, Syrie, Allemagne
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik