International
URL courte
Opération de libération de la ville de Mossoul (2016) (105)
55188
S'abonner

Alors que certains députés de l’opposition turque affirment qu’Ankara risque de rester en dehors du règlement de la situation dans les territoires irakiens contrôlés par les djihadistes de Daech, la Turquie a fourni à la coalition internationale seize chasseurs de type F16 et F4 en vue des combats à venir.

L'aviation turque continuera à soutenir les combattants irakiens qui tentent de reprendre Mossoul au groupe Etat islamique en vertu d'un accord conclu au sein de la coalition internationale, a annoncé mardi Ankara.

« Nous nous sommes mis d'accord avec les forces de la coalition pour que nos forces aériennes prennent part à l'opération de Mossoul », a déclaré le ministre turc de la Défense Fikri Isik cité par l'agence de presse officielle Anadolu.

« Sans la Turquie, il est impossible de prendre des décisions sur l'avenir de Mossoul », a-t-il ajouté pendant une visite à Rome.

Ses commentaires s'apparentaient à une nouvelle mise au point après que le premier ministre Binali Yildirim eut affirmé plus tôt dans la journée que des avions turcs avaient rejoint les forces aériennes qui appuient l'offensive de l'armée irakienne et des combattants kurdes sur Mossoul, fief de l'EI dans le nord de l'Irak.

« Nos forces aériennes ont participé aux opérations aériennes de la coalition à Mossoul », a dit le chef du gouvernement turc dans un discours télévisé, sans préciser l'envergure ni la nature de cette intervention.

Les préparatifs en vue de cette offensive, déclenchée lundi par Bagdad, ont été marqués par de vives tensions entre l'Irak et la Turquie, qui insiste pour y être associée, ce que le gouvernement irakien voit d'un mauvais œil.

« Nous serons là. Nous serons sur le terrain et nous serons à la table » des négociations, a à cet égard asséné mardi le président turc Recep Tayyip Erdogan dans un discours télévisé.

La présence dans la base de Bachiqa, dans la région de Mossoul, de centaines de soldats turcs qui ont officiellement pour mission d'entraîner des volontaires sunnites en vue d'une reconquête du bastion irakien de l'EI, a cristallisé les tensions, Bagdad parlant de « force d'occupation ».

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join ».

Dossier:
Opération de libération de la ville de Mossoul (2016) (105)

Lire aussi:

Mossoul: Daech mine la ville et évacue ses locaux
Un kamikaze a attaqué des militaires à l’ouest de Mossoul, 70 morts (vidéo)
Ankara réaffirme sa volonté de participer à l'opération de Mossoul
Tags:
contre-offensive, offensive, lutte antiterroriste, aviation, terrorisme, coalition anti-Daech, Fikri Isik, Mossoul, Turquie, Iran, Irak, États-Unis
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook