International
URL courte
1057112
S'abonner

François Hollande a reçu ce mercredi le chef des Casques blancs syrien, un groupe de secouristes bénévoles qui travaillent dans les zones tenues par l'opposition en Syrie.

Le chef de la République française a également accueilli une délégation de personnalités d'Alep, qui compte notamment des médecins de la ville soumise depuis presque un mois à des bombardements et des tirs intenses.

« Les Casques blancs et le Comité civil d'Alep font chaque jour l'impossible dans cette ville martyre, face au déferlement de violence. Leur action a permis de sauver des dizaines de milliers de vies », a indiqué l'Élysée dans son dossier de presse consacré à la visite.

Financés notamment par Londres et Washington, les Casques blancs sont accusés par Damas d'être liés aux groupes les plus extrémistes de la rébellion syrienne et de porter notamment assistance aux terroristes blessés dans les bombardements. En dépit du fait que l'organisation bénéficie d'un soutien financier américain, le chef de la structure Raed al-Saleh est interdit d'entrer aux États-Unis.

Certains députés français ont également émis des critiques concernant la visite des Casques blancs à Paris. Ainsi, Jacques Myard (LR) a fait part d'« une impression de malaise et de manipulation », alors que Gérard Bapt (PS) a « vu très mal » ce qu'il considère comme « une opération de communication », vouée à éclipser, dit-il, les souffrances des quartiers ouest d'Alep, tenus par les forces gouvernementales et bombardés au mortier par les groupes rebelles.

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

Lire aussi:

Les casques blancs en Syrie sont-ils si bons? (VIDEO)
Des Casques blancs pas si blancs? Quand les USA financent ces «héros» syriens
Des musulmans investissent une mairie et exigent des excuses d’un élu pour ses propos jugés racistes
Macron met en garde contre une «accélération extrêmement forte» de la propagation du coronavirus
Tags:
médecine, Casques blancs syriens, secouristes, crise syrienne, Gérard Bapt, Jacques Myard, François Hollande, Raed al-Saleh, France, Syrie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook