Ecoutez Radio Sputnik
    Militaires US en Irak

    Guerre d'Irak: l'ex-chef de la diplomatie britannique fait son mea culpa

    © AFP 2019 AHMAD AL-RUBAYE
    International
    URL courte
    15231
    S'abonner

    L'ancien ministre britannique des Affaires étrangères Jack Straw a reconnu qu'il portait «une grande partie de la responsabilité» de l'invasion en Irak en 2003.

    « Je porte une grande responsabilité, car j'étais parmi les ministres haut placés ayant pris cette décision ou ayant recommandé à la Chambre des communes de le faire », a déclaré M. Straw dans une interview accordée à la chaîne de télévision Sky News.

    En octobre 2015, l'ex-premier ministre travailliste britannique Tony Blair a réitéré des excuses partielles pour la guerre en Irak, tout en reconnaissant une certaine responsabilité dans la montée en puissance du groupe djihadiste Daech, dans une interview accordée à CNN.

    Il s'est excusé notamment « pour les erreurs commises dans la planification de la guerre et pour le manque d'anticipation de ce qui pouvait arriver si on éliminait le régime de Saddam Hussein ». Il a en outre demandé pardon « pour avoir utilisé des renseignements erronés », faisant allusion à l'existence en Irak d'« armes de destruction massive » qui avaient permis de justifier l'intervention de la coalition internationale.

    Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

    Lire aussi:

    "Pourquoi ne reviens-tu pas chez toi?" Cet enfant de guerre en Irak a des larmes aux yeux
    Guerre en Irak: la correspondance entre Blair et Bush rendue publique
    Guerre en Irak: les USA doivent avoir le courage de suivre l'exemple britannique
    Tags:
    invasion, intervention, armes de destruction massive, responsabilité, guerre d'Irak (2003), Saddam Hussein, Tony Blair, Jack Straw, Royaume-Uni, Irak
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik