International
URL courte
8131
S'abonner

Malgré le tir raté du 15 octobre, la Corée du Nord persiste et signe: un nouveau lancement raté de missile balistique à portée intermédiaire Musudan a été détecté par les militaires US.

La Corée du Nord a procédé à un tir raté de missile balistique à portée intermédiaire, lit-on dans un communiqué du Centre de commandement stratégique américain (US Stratcom)

« Les systèmes du Stratcom ont enregistré un événement que nous considérons comme un tir raté de missile depuis la Corée du Nord le 19 octobre à 17h00 (01h00 heure parisienne) près de Kusong (est du pays) », lit-on dans le communiqué.

Selon le Stratcom, il s'agirait d'un missile balistique à portée intermédiaire Musudan, capable d'atteindre des bases américaines dans le Pacifique.
Cependant, le Centre souligne que ce tir ne menaçait pas les États-Unis.

Il s'agit du deuxième tir raté d'un Musudan. Le 15 octobre, la Corée du Nord a effectué un tir semblable près de Kusong.

Les derniers tirs réussis ont eu lieu le 5 octobre. Trois missiles ont alors atteint la zone de défense aérienne du Japon. Quelques jours plus tard, Pyongyang a procédé à des essais nucléaires.

La Corée du Nord a effectué son premier essai nucléaire en 2006. Cinq autres tests ont suivi depuis. De l'avis des experts, cela témoigne que la Corée du Nord avance sérieusement dans la réalisation de son programme nucléaire militaire violant de nombreuses interdictions et sanctions du Conseil de sécurité de l'Onu.

Lire aussi:

Négociations USA-Corée du Nord: nouvelle stratégie ou voie qui ne mène à rien?
Corée du Nord: regain d'activité sur une base de lancement
Tokyo redoute un nouveau scénario nucléaire en Corée du Nord
Invalides: la justice interdit provisoirement aux militaires de tuer les lapins de garenne
Tags:
missiles, tir, tests nucléaires, STRATCOM (United States Strategic Command), Pyongyang, Corée du Nord, États-Unis
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook