Ecoutez Radio Sputnik
    Le camp de réfugiés de Handarat, au nord d'Alep

    Des terroristes pilonnent un couloir humanitaire à Alep (vidéo)

    © AFP 2019 GEORGE OURFALIAN
    International
    URL courte
    Situation à Alep (2016) (180)
    11140
    S'abonner

    Des terroristes ont tiré au mortier et à l’arme légère sur un couloir humanitaire à Alep, en Syrie, malgré l’instauration du cessez-le-feu dans la région.

    Des extrémistes ont pilonné ce matin un couloir humanitaire dans le quartier de Bustan al-Qasr, à Alep. Ils ont notamment visé un point de contrôle. La distance entre les positions des terroristes et le couloir humanitaire ne dépassait pas 200 mètres.

    Six mines ont en outre explosé près de l'endroit d'où les civils du quartier de Bustan al-Qasr devraient commencer à sortir, rapporte un correspondent de Sputnik sur place.

    Mardi 18 octobre, les forces aériennes russes et syriennes ont suspendu leurs frappes à Alep, en Syrie, soit avant la date prévue, pour assurer la préparation d'une pause humanitaire.

    Le cessez-le-feu à Alep a débuté ce matin à 08h00 (05h00 GMT). Cette mesure vise à permettre à la population civile ainsi qu'aux rebelles de quitter la région en proie au terrorisme.

    Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

    Dossier:
    Situation à Alep (2016) (180)

    Lire aussi:

    Conférence de presse Hollande-Merkel après les entretiens de Berlin sur la Syrie
    Navires russes en route vers la Syrie: la presse britannique en émoi
    La Syrie reconnaît la Crimée comme russe
    Un chien se lance dans une bataille mortelle contre des loups pour sauver son ami – vidéo choc
    Tags:
    trêve, cessez-le-feu, terrorisme, Alep, Syrie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik