International
URL courte
27526
S'abonner

Le président français François Hollande a mis en garde contre la fuite de djihadistes de Mossoul vers Raqqa, en Syrie, lors de l'offensive appuyée par la coalition internationale contre le dernier bastion du groupe Etat islamique (EI) en Irak.

« Nous devons être exemplaires sur le plan de la poursuite des terroristes qui déjà quittent Mossoul pour rejoindre Raqqa », « nous ne pouvons admettre une évaporation de ceux qui étaient à Mossoul » a averti François Hollande, à l'ouverture d'une réunion de haut niveau à Paris sur l'avenir politique de la seconde ville d'Irak, informe l'AFP.

Plus tôt, Washington a reconnu que la libération de la ville irakienne de Mossoul risque de faire de nombreuses victimes parmi les civils et de se transformer en une véritable catastrophe humanitaire, Daech y ayant déjà réuni les habitants de 16 villages pour en faire des boucliers humains.

Le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov a souligné que l'éventuelle libération de Mossoul pourrait avoir un effet définitif sur l'ultérieure disposition des forces dans la région.

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join ».

Lire aussi:

Les soldats d’élite irakiens rejoignent l’offensive contre Mossoul
L’issue de la présidentielle US se joue à Mossoul
Quelle est la différence entre les civils de Mossoul et d’Alep? Washington reste perplexe
La libération de Mossoul risque de tourner à la «catastrophe totale»
Malgré la médiatisation, la libération de Mossoul n'a pas encore débuté, souligne Moscou
Jusqu’à 6000 djihadistes se trouvent toujours à Mossoul
Poutine et Erdogan évoquent la crise syrienne et Mossoul
Offensive contre Mossoul: la Turquie refuse de rester à l’écart
Tags:
djihadisme, Front al-Nosra, Etat islamique, François Hollande, Mossoul, Syrie, Irak
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via FacebookCommenter via Sputnik