Ecoutez Radio Sputnik
    Bataille de blagues entre Clinton et Trump

    Bataille de blagues entre Clinton et Trump

    © REUTERS / Jonathan Ernst
    International
    URL courte
    10324

    Le 20 octobre, les candidats à la présidence américaine Hillary Clinton et Donald Trump étaient invités à un dîner de charité, où ils ont fait un concours de blagues. Mais qui est le plus drôle ?

    Le dîner Alfred E. Smith est organisé annuellement à la mémoire de l'ancien gouverneur de New York, qui a été en 1928 le premier catholique à représenter un grand parti à la présidentielle américaine. Selon la tradition, les politiques doivent prononcer un discours humoristique devant l'archevêque de New York. Et cette année, Hillary Clinton et Donald Trump n'ont pas dérogé à la règle et ont croisé le fer dans une bataille de blagues.

    « Hillary a été très aimable. Elle m'a dit que si elle était élue, elle voulait de moi à un poste d'ambassadeur, en Irak ou en Afghanistan. À mon choix », a-t-il plaisanté se référant à l'époque où Mme Clinton était la secrétaire d'État américain et favorisait l'intervention américaine dans ces deux pays.

    « C'est la première fois qu'Hillary parle aux principaux chefs d'entreprises et n'est pas payé pour ça! », a-t-il lancé. Auparavant, il avait accusé sa rivale de corruption, affirmant que Mme a reçu des millions de dollars pour avoir prononcé des discours rémunérés devant des banquiers.

    En outre, le milliardaire n'a pas manqué l'occasion de rire de lui-même. Il a évoqué l'épisode d'un plagiat embrassant, lorsque sa femme Melania a été accusée d'avoir copié un vieux discours de l'épouse du président américain Barack Obama.

    « Michelle Obama fait un discours et tout le monde l'adore. Ma femme Melania fait exactement le même et tout le monde lui tombe dessus. Je ne comprends pas… ».

    Puis, c'était le tour d'Hillary Clinton de monter à la tribune.

    « Vous avez de la chance, d'habitude je demande beaucoup d'argent pour ce genre de discours », a lancé d'entrée Hillary Clinton, en référence aux sommes qu'elle a exigées pendant des années pour faire des discours devant les banquiers de Goldman Sachs.

    Soulignant l'absence de téléprompteurs lors de cette soirée, elle a s'est inquiétée de la difficulté qu'aurait son adversaire à prononcer un discours, « surtout quand il faut lire le texte original en russe », dans une allusion aux connexions entre Donald Trump et le président russe Vladimir Poutine.

    Et, pour finir cette soirée en bons termes, les deux candidats se sont serré la main, ce qu'ils avaient évité de faire la veille, au cours du troisième et dernier débat.

    Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join ».

    Lire aussi:

    Melania Trump monte au créneau pour défendre son mari
    Selon Donald Trump, Hillary Clinton se doperait
    L’équipe de campagne de Clinton prise la main dans le sac à malices
    L'Iran convoque l'ambassadeur britannique après l'incident dans le golfe d'Oman
    Tags:
    dîner, charité, blagues, corruption, Donald Trump, Hillary Clinton, Afghanistan, New York, Irak, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik