Ecoutez Radio Sputnik
    Prague

    La République tchèque en guerre contre la «propagande russe»

    © Flickr/ Ben Jeffrey
    International
    URL courte
    10331

    En République tchèque, 20 personnes suffisent pour gagner la guerre de l’information et réduire à néant les effets de la propagande russe. Et il est grand temps! Un Tchèque sur quatre visite les sites Internet exposant le point de vue de Moscou.

    Le ministre tchèque de l'Intérieur Milan Chovanec a annoncé la mise en place au sein de son ministère d'une unité en charge de lutter contre la propagande russe.

    Le ministre juge cette mesure indispensable dans le contexte de la guerre médiatique que la Russie mènerait contre l'UE et l'Otan afin de déstabiliser les pays membres et d'influer sur l'opinion publique.

    L'unité compte 20 personnes qui ont pour mission de dévoiler les désinformations sur la Toile, ainsi que de former des fonctionnaires capables de faire face aux tentatives de les influencer par le biais de la désinformation.

    « Nous voulons pénétrer dans chaque smartphone », a déclaré le ministre cité par Reuters.

    Il a noté que d'après les sondages, un Tchèque sur quatre visite les sites Internet exposant le point de vue de Moscou.

    La République tchèque, en tant que membre de l'UE, s'est jointe aux sanctions antirusses.

    Reuters signale cependant que nombre d'hommes politiques tchèques, en particulier le président Milos Zeman, sympathisent de la Russie, regardent d'un bon œil la position du Kremlin sur les événements dans le sud-est de l'Ukraine et se prononcent pour la levée des sanctions.

    Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join ».

     

     

    Lire aussi:

    En Pologne, la propagande antirusse mène le pays droit dans le mur
    "La propagande russe n’est pas plus partiale que la BBC"
    Les USA mettront un paquet pour démasquer la propagande russe
    Tags:
    désinformation, propagande, OTAN, Union européenne (UE), Milos Zeman, Milan Chovanec, Ukraine, Russie, République tchèque
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik