Ecoutez Radio Sputnik
    Moscou

    Pourquoi l’Occident a intérêt de peindre une Russie «agressive»

    © Sputnik . Vladimir Astapkovich
    International
    URL courte
    41692

    L’Occident désuni trouve intérêt dans la confrontation avec la Russie et invoque constamment son « agressivité » afin de serrer ses rangs et répondre aux besoins de l’industrie de guerre, explique un professeur britannique.

    Le Financial Times a publié un article de Robert Wade, professeur de la London School of Economics, qui a fourni un commentaire au sujet des appels à « contenir » la Russie.

    Son article intervient en réplique à celui de l'ancien représentant des États-Unis auprès de l'Otan Ivo Daalder, publié par le même journal. M. Daalder, qui a appelé à renforcer les forces armées otanaises à proximité des frontières russes, affirmait que Moscou avait lui-même besoin d'une confrontation avec l'Occident pour des raisons de politique intérieure.

    Robert Wade estime pour sa part qu'en réalité c'est plutôt l'Occident désuni qui a besoin d'une confrontation avec la Russie. Selon lui, proclamer que Moscou est un « agresseur » sert à « renforcer l'alliance occidentale fragile et à répondre aux exigences de l'industrie de guerre ».

    « Cela fait la lumière sur les raisons pour lesquelles l'Occident exagère le rôle de la Russie dans la guerre civile en Ukraine », signale l'auteur.

    En 2014, huit anciens employés des services secrets américains, ont adressé un message à la chancelière d'Allemagne Angela Merkel pour exprimer leurs doutes à l'égard de données du renseignement qui auraient confirmé l'ingérence russe en Ukraine. Selon eux, ces données « étaient aussi douteuses et politisées que celles qui avaient "justifié" l'invasion de l'Irak par les États-Unis il y a 12 ans », signale Robert Wade.

    Il indique qu'il faut être prudent devant des déclarations présentant la Russie comme un agresseur et les gouvernements occidentaux comme des défenseurs innocents. 

    « Si l'objectif fixé consiste à contenir l'agression russe, les pays occidentaux et l'Otan doivent se conduire de façon moins agressive envers la Russie », conclut le professeur.

    Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join ».

     

     

    Lire aussi:

    USA: les ventes d'armes grimpent sur fond d'"agression" russe
    Face à l'"agression russe", Kiev rêve de créer une flotte de l'Otan en mer Noire
    Washington accordera 1 md USD pour lutter contre "l'agression russe"
    La mosquée al-Aqsa à Jérusalem a brûlé en même temps que Notre-Dame de Paris (vidéo)
    Tags:
    ingérence, agresseur, London School of Economics, Ivo Daalder, Robert Wade, Occident, Ukraine, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik