International
URL courte
Situation en Syrie (automne 2016) (217)
67713
S'abonner

Et si Assad quittait le pouvoir ? Le porte-parole du Kremlin Dmitri Peskov évoque les éventuelles conséquences de ce départ.

Le départ du président syrien Bachar el-Assad, tant revendiqué par l'opposition intransigeante soutenue par un groupe de pays occidentaux, aurait conduit à la victoire des terroristes et provoqué de nouvelles vagues de migration, a indiqué dans un entretien à la télévision russe le porte-parole de la présidence Dmitri Peskov.

M. Peskov a pointé qu'un certain nombre de pays tentaient de flirter avec le diable et « cherchaient à se défaire d'Assad par le biais de terroristes, tandis que d'autres disent d'une manière irréfléchie qu'Assad doit partir ».

« Si Damas tombe et si les terroristes le prennent sous leur contrôle il n'y aura plus aucun règlement politique. Alors ces terroristes ne prêteront leur oreille à aucun maître, ni marionnettiste. Alors, il y aura de nouvelles vagues de migrants. Il y aura de nouveaux camions à Cannes, à Dieu ne plaise, et ainsi de suite », a souligné Dmitri Peskov.

La Syrie est secouée depuis mars 2011 par un conflit intérieur qui a déjà fait, selon l'Onu, plus de 280 000 morts. Plus de 2,3 millions de Syriens se sont réfugiés à l'étranger. Les troupes gouvernementales font face à des groupes armés de différentes origines qui comprennent des mercenaires étrangers.

Depuis le début de la crise, plusieurs pays occidentaux et arabes ont sommé le président syrien de quitter le pouvoir.

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join ».

Dossier:
Situation en Syrie (automne 2016) (217)

Lire aussi:

Trump: la situation en Syrie serait encore pire sans Assad
Assad: «Nous devons évincer les terroristes d’Alep»
Asma el-Assad sort de son silence
Assad: la situation dans le monde rappelle la guerre froide
Tags:
risques d'attentats, migrants, terrorisme, Kremlin, Bachar el-Assad, Dmitri Peskov, Occident, Syrie, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook