Ecoutez Radio Sputnik
    Des pilotes russes à la base aérienne de Hmeimim  m en Syrie

    La présence militaire russe en Syrie n’est qu’une aide pour lutter contre le terrorisme

    © Photo. Russian Defence Ministry
    International
    URL courte
    Situation en Syrie (automne 2016) (217)
    7332

    La Russie fait tout son possible pour empêcher la partition de la Syrie. La présence des forces armées russes «est une aide pour les autorités légitimes syriennes afin de lutter contre le terrorisme.»

    Le porte-parole du président russe, Dmitri Peskov, a déclaré que la présence militaire en Syrie n'est pas le but final de la Russie, mais seulement un moyen d'aider les autorités légitimes syriennes dans leur lutte contre le terrorisme qui a infesté le pays.

    « Le fait est qu'une base temporaire où permanente n'est pas un objectif, ce n'est qu'un moyen d'atteindre l'objectif, et l'objectif, ce qui a été déclaré par le président russe, est d'aider les autorités légitimes syriennes dans la lutte contre le terrorisme, dans la lutte contre Daech et d'autres organisations terroristes », a déclaré M. Peskov dans une interview à une chaîne de télévision russe.

    Le porte-parole russe a indiqué pourquoi la Russie continuait à participer au règlement de la situation en Syrie, bien qu'elle ait atteint ses objectifs géopolitiques, tout en maintenant la base navale à Tartous et en déployant un groupe aérien à l'aérodrome de Hmeimim.

    « La Syrie doit être libérée. Il faut faire tout son possible pour empêcher la partition du pays. Cela pourrait avoir des conséquences désastreuses pour toute la région » a estimé M. Peskov.

    En outre, Dmitri Peskov a déclaré que la Russie soutenait l'intégrité territoriale et politique de l'Irak.

    « La Russie (…) estime que l'intégrité territoriale (de l'Irak, ndlr) n'est absolument pas remise en cause », a ajouté le porte-parole russe.

    À la mi-octobre, d'une opération militaire au sol a été déclenchée visant à libérer Mossoul des terroristes, la deuxième plus grande ville d'Irak étant depuis plus de deux ans sous le contrôle de Daech. Outre les forces gouvernementales irakiennes l'opération implique les forces kurdes et la coalition anti-terroriste internationale.

    La Russie mène depuis le 30 septembre 2015 une opération militaire contre les terroristes en Syrie sur décision du président russe Vladimir Poutine et à la demande du président syrien Bachar el-Assad.

    Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join ».


    Dossier:
    Situation en Syrie (automne 2016) (217)

    Lire aussi:

    L’opération en Syrie a permis de perfectionner les équipements russes
    Le Conseil des droits de l'homme de l'Onu soutient la résolution UK sur la Syrie
    Irak: visite du chef du Pentagone pour évaluer l’offensive contre Mossoul
    Guerre d'Irak: l'ex-chef de la diplomatie britannique fait son mea culpa
    Tags:
    présence militaire russe, Etat islamique, Bachar el-Assad, Dmitri Peskov, Hmeimim, Irak, Syrie, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik