International
URL courte
19611116
S'abonner

L'aviation de la coalition dirigée par les États-Unis a frappé une procession funéraire dans la ville irakienne de Daquq située près de Kirkouk, l'ayant prise pour un rassemblement de terroristes, des dizaines de civils ont perdu la vie dans l'attaque, selon le ministère russe de la Défense.

Le groupe terroriste Daech n'est pas présent dans la région, où des dizaines d'Irakiens, dont des femmes et des enfants, ont été tués à la suite des frappes aériennes de la coalition internationale dirigée par les États-Unis, a fait remarquer le porte-parole du ministère russe de la Défense Igor Konachenkov.

« Le 21 octobre, la reconnaissance russe a détecté des frappes aériennes de deux avions de combat sur la ville de Daquq située près de Kirkouk, où aucun militant de Daech n'est présent, selon nos données. D'après les rapports des témoins, une procession funéraire a été prise par l'aviation de la coalition pour un groupe de militants. Des dizaines de civils irakiens, dont des femmes et des enfants, sont morts », a déclaré M. Konachenkov.

Selon lui, les frappes de la coalition sur des zones résidentielles constituent des « crimes de guerre ».

« Nous avons à plusieurs reprises noté que ces frappes mortelles sur les zones résidentielles, qui ressemblent beaucoup à des crimes de guerre, sont devenues presque une routine quotidienne pour l'aviation de la coalition internationale », a souligné le porte-parole de la Défense russe.

Le ministère de la Défense russe a également déclaré qu'il surveillait l'opération visant à reprendre Mossoul, ajoutant que les avions de la coalition internationale étaient sortis 22 fois et avaient effectué 19 frappes aériennes au cours des dernières 24 heures.

L'incident à Daquq, situé dans la province de Kirkouk (nord de l'Irak), a eu lieu vendredi et aurait fait quelque 20 morts et 45 blessés.

Auparavant, le ministère de la Défense russe avait déclaré que des erreurs de ciblage commises par la coalition internationale se produisaient trop souvent.

« Des mariages, des processions funéraires, des hôpitaux, des commissariats, des convois humanitaires et même des troupes syriennes luttant contre les terroristes de Daech près de Deir ez-Zor deviennent des cibles pour la coalition », a souligné M. Konachenkov.

Un chasseur de la coalition internationale
© AP Photo / Senior Airman Matthew Bruch, US Air Force
Le 5 octobre, les milices irakiennes, qui se battent sous le drapeau de l'Irak dans la région de Kayara près de Mossoul, ont été frappées par la coalition internationale dirigée par Washington. Lors du raid, les combattants se battaient contre les islamistes de Daech, qui ont pu s'enfuir grâce aux actions de la coalition. Suite à la frappe, 21 combattants ont été tués.

Le 17 septembre, quatre avions de la coalition internationale dirigée par les États-Unis ont frappé l'armée gouvernementale syrienne faisant 62 morts et près de 100 blessés. Les terroristes ont lancé une offensive immédiatement après la frappe de la coalition.

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join ».

Lire aussi:

Attaque sur Kirkouk: Daech prend la coalition au dépourvu en pleine opération à Mossoul
La coalition arabe avoue avoir tué 140 personnes «par erreur»
Sarkozy veut «réintégrer la Russie dans la grande coalition» contre Daech
Un drone de la coalition dirigée par les USA détecté au-dessus du convoi bombardé à Alep
La coalition US poursuit ses frappes près de Deir ez-Zor
Tags:
bavures, funérailles, frappe aérienne, coalition anti-Daech, Etat islamique, Igor Konachenkov, Daquq, Kirkouk, Irak, États-Unis
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook