Ecoutez Radio Sputnik
    Le président iranien Hassan Rohani

    Rohani: choisir entre Trump et Clinton c’est choisir entre le mauvais et le pire

    © REUTERS/
    International
    URL courte
    12262

    Selon le président iranien, les débats des candidats à la présidence américaine, accompagnés d’offenses et d’invectives incessantes, offrent un exemple d’une démocratie qui ne convient pas à l’Iran.

    Dans son commentaire des débats entre les candidats américains à la présidence, le président d'Iran Hassan Rohani a avoué que le choix entre Donald Trump et Hillary Clinton était un choix « entre le mauvais et le pire ».

    « La démocratie aux États-Unis a plus de 200 ans, mais ce grand pays éprouve une pénurie de moralité. On peut s'en convaincre en observant les débats des candidats. Nous constatons des moqueries outrageuses et un traitement avilissant d'autrui. C'est là visiblement la démocratie à l'américaine », a noté le président iranien.

    Selon lui, une telle démocratie et de telles élections ne conviennent pas à l'Iran.

    « Au Nations unies (au cours de la récente session de l'Assemblée générale) le dirigeant d'un pays m'a interrogé sur le candidat à la présidence aux États-Unis que je préférais. Je lui ai répondu qu'il était difficile de faire un choix entre le mauvais et le pire », a souligné Hassan Rohani, intervenant aujourd'hui lors d'un déplacement de travail dans la province de Markazi.

    Le 8 novembre, les États-Unis éliront leur nouveau président et rééliront les 435 membres de la Chambre des représentants et 34 sénateurs sur 100. En outre, 10 États et deux territoires (Porto Rico et les Samoa américaines) se choisiront un gouverneur et 15 grandes villes, un maire.

    Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join ».

     

     

    Lire aussi:

    Le sexe joue-t-il un rôle fondamental dans l’élection présidentielle américaine?
    La présidentielle US se transforme en guerre de matériaux compromettants
    Présidentielle US: celui qui ne s’est jamais trompé prédit la victoire de Trump
    Tags:
    invectives, débats, Présidentielle américaine 2016, Hillary Clinton, Donald Trump, Hassan Rohani, Iran, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik