International
URL courte
Situation en Syrie (automne 2016) (217)
18518
S'abonner

Alors que la Russie et la Syrie n’effectuent depuis une semaine aucune frappe aérienne contre les djihadistes retranchés dans la province d’Alep, la ville syrienne de Manbij devient la cible d’une attaque meurtrière depuis les airs. Qui en assumera la responsabilité?

Une nouvelle frappe aérienne effectuée contre la ville syrienne de Manbij, située aux alentours d'Alep, a fait au moins cinq morts, dont trois mineurs, relate l'agence espagnole EFE.

La frappe, poursuit l'agence, pourrait avoir été effectuée par la coalition internationale sous la houlette des États-Unis.

Précisons que les forces gouvernementales syriennes épaulées par la Russie n'ont effectué depuis sept jours aucune frappe aérienne contre les djihadistes repliés dans la ville d'Alep, a précisé le porte-parole du ministère russe de la Défense, Igor Konachenkov.

Une pause humanitaire a été instaurée du 20 au 22 octobre à Alep. Au cours de cette période, des couloirs ont été ouverts par l'armée syrienne pour permettre aux combattants et aux résidents civils de quitter les quartiers est de la ville, mais les forces antigouvernementales contrôlant ces zones ont empêché les habitants locaux de le faire.

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join ». 

Dossier:
Situation en Syrie (automne 2016) (217)

Lire aussi:

Lavrov: les insurgés ont sapé la pause humanitaire à Alep
48 civils se sont échappés de la partie d’Alep contrôlée par les terroristes
Les terroristes continuent de semer la mort à Alep
Trêve humanitaire à Alep: l'échec expliqué par Moscou
Tags:
conflit, frappe aérienne, Minbej, Alep, Syrie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook