Ecoutez Radio Sputnik
    La Russie a des photos qui prouvent que ses avions n'ont pas frappé l'hôpital syrien

    La Russie a des photos qui prouvent que ses avions n'ont pas frappé l'hôpital syrien

    © REUTERS / Abdalrhman Ismail
    International
    URL courte
    Situation en Syrie (automne 2016) (217)
    31836
    S'abonner

    La Russie a des photos qui prouvent que ses avions n'ont pas frappé l'hôpital syrien, a déclaré Sergueï Roudskoï, chef du commandement opérationnel principal de l'état-major général des Forces armées russes.

    Les accusations selon lesquelles la Russie frapperait des équipements non-militaires en Syrie sont fausses et la Russie peut le démontrer, a déclaré mardi Sergueï Roudskoï, chef du Commandement opérationnel principal de l'Etat-major général des Forces armées russes.

    « Sur la photo satellite prise le 24 septembre (avant la date des frappes), vous pouvez voir l'hôpital de Sahur. Sur une autre photo, prise le 11 octobre (après les frappes), vous ne voyez aucune différence dans l'état de l'équipement. Ce fait indique que les allégations contre les Forces armées russes par quelques témoins oculaires sont fausses », a dit Sergueï Rudskoy aux journalistes.

    Selon le lieutenant-général Roudskoï, les médias ont récemment accusé la Russie d'avoir frappé un hôpital dans la partie est d'Alep.

    L'hôpital de Sahur: les photos satellites prises le 24 septembre et 22 octobre
    L'hôpital de Sahur: les photos satellites prises le 24 septembre et 22 octobre

    Pourtant, la Russie est prête à poursuivre l'introduction de pauses humanitaires dans la ville syrienne d'Alep si on le lui demande, mais seulement si elle dispose d'informations sur la volonté de retirer les blessés et les civils, selon l'Etat-major général des Forces armées de la Russie.

    Selon le lieutenant-général Sergueï Roudskoï, les appels aux leaders de l'opposition pour permettre l'évacuation des civils et des blessés ainsi que des militants sont restés sans réponse.

    « Nous sommes prêts à organiser d'autres pauses humanitaires dans la ville syrienne d'Alep à la première demande, mais seulement si nous avons une information fiable sur la préparation de l'évacuation des blessés, des malades et des civils », a-t-il résumé.

    Dans le même temps, le moratoire sur les frappes aériennes russes et syriennes dans un rayon de 10 km (6,2 miles) autour d'Alep, en vigueur depuis le 18 octobre, sera élargi, selon l'Etat-major général russe.

    Un rayon de 10 km (6,2 miles) autour d'Alep
    Un rayon de 10 km (6,2 miles) autour d'Alep

    « Je voudrais attirer votre attention sur le fait que les vols des Forces armées russes et syriennes ont été complètement arrêtés depuis le 18 octobre. Le moratoire sur les frappes aériennes des aviations russe et syrienne sera élargi », a précisé M. Roudskoï.

    Selon le représentant officiel, la suspension des vols est encore observée aujourd'hui.

    Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

    Dossier:
    Situation en Syrie (automne 2016) (217)

    Lire aussi:

    L'armée syrienne reprend une hauteur stratégique au sud d’Alep
    Une coopération entre Moscou, Ankara et Damas pour sortir de l'impasse syrienne?
    Lutte antiterroriste: la rhétorique occidentale va à l’encontre de ses objectifs
    Homs 360: une vidéo panoramique de la ville syrienne déchirée par la guerre
    Tags:
    preuves, hôpital, frappe aérienne, photo, hôpital de Sahur, Forces armées russes, Sergueï Roudskoï, Sahur, Syrie, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik