International
URL courte
31335
S'abonner

Le parlement vénézuélien s’est prononcé en faveur de la procédure de destitution du président du pays Nicolas Maduro.

L'Assemblée nationale du Venezuela, contrôlée par l'opposition, a voté mardi pour l'ouverture de la procédure de destitution du président du pays Nicolas Maduro, a annoncé la chaîne de télévision nationale Capitolio TV.

Les parlementaires ont également appuyé l'idée de convoquer le président Maduro à la prochaine réunion du Congrès programmée pour le 1er novembre.

Le gouvernement socialiste a toutefois qualifié cette décision de dénuée de sens.

La Cour suprême du pays avait antérieurement proclamé l'Assemblée nationale « illégitime ».

« Légalement, l'Assemblée nationale n'existe pas », a noté mardi le vice-président exécutif vénézuélien Aristobulo Isturiz, se référant à la décision de la Cour suprême.

Le parlement a approuvé le 24 octobre « l'Accord sur le rétablissement de l'ordre constitutionnel au Venezuela ». Ce texte qualifie les actions des autorités de « coup d'État organisé par le régime de Nicolas Maduro ».

Début octobre, l'opposition vénézuélienne a annoncé que le Conseil national électoral (CNE) avait validé 1,3 million de signatures en faveur de la tenue d'un référendum sur la destitution de Nicolas Maduro. Mais sept États du Venezuela ont ensuite annulé les résultats de la première étape de la collecte des signatures, ce qui empêche de lancer la deuxième étape.

L'opposition œuvre pour organiser le référendum d'ici le 10 janvier 2017 pour garantir la tenue de la présidentielle anticipée conformément à la constitution. Si le référendum se tient après le 10 janvier, le vice-président succédera à Nicolas Maduro et remplira les fonctions de président pendant deux ans, même si les habitants du pays votent pour le départ de M. Maduro.

Le Venezuela est en proie à de graves pénuries, sur fond d'inflation galopante et de dégringolade des revenus publics occasionnée par la baisse du prix de pétrole et une crise institutionnelle entre le président et le nouveau parlement contrôlé par l'opposition.

Le 13 octobre dernier, le président Maduro a validé le budget 2017 sans l'aval du parlement.

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

Lire aussi:

Maduro: le budget du Venezuela ne dépend pas à 80% du pétrole
Maduro souhaite une amélioration des liens avec Washington
Confiant, Maduro prêt à autoriser un référendum sur son départ
Moscou appelle à «ne pas jouer avec le feu» après l'adoption de nouvelles sanctions US
Tags:
destitution, Assemblée nationale du Venezuela, Nicolas Maduro, Venezuela
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook