International
URL courte
Situation à Alep (2016) (180)
9432
S'abonner

Le ministère russe de la Défense a posé ses conditions pour un rétablissement de la «pause humanitaire» à Alep, suspendue provisoirement.

La Russie et la Syrie se disent prêtes à rétablir des « pauses humanitaires » à Alep à condition que les organisations internationales donnent des garanties quant à leur intention d'évacuer la population civile de la ville assiégée, a confié aux journalistes le porte-parole du ministère russe de la Défense, Igor Konachenkov.

Le porte-parole a ainsi réaffirmé les propos émis auparavant par Sergueï Roudskoï, chef du commandement opérationnel principal de l'État-major général des Forces armées russes.

« La Russie mène des discussions avec l'Onu et les pays qui peuvent influer sur le Front al-Nosra (branche d'Al-Qaïda, ndlr) pour que les unités de ce groupe armé quittent Alep conformément à l'initiative de Staffan de Mistura, envoyé spécial du secrétaire général de l'Onu. Nous avons décidé de ne pas perdre de temps et de mettre en œuvre des "pauses humanitaires" pour garantir le passage des civils, évacuer les malades et les blessés et assurer le départ des terroristes », avait indiqué le général Roudskoï.

Pendant la pause humanitaire, qui a duré du 20 au 22 octobre, huit couloirs humanitaires ont été ouverts pour assurer la sortie de la ville: six pour les civils, deux pour les insurgés. Cette pause devait permettre aux civils de quitter la ville assiégée. Mais les forces antigouvernementales contrôlant les quartiers est d'Alep ont empêché les habitants locaux de le faire.

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join ».

Dossier:
Situation à Alep (2016) (180)

Lire aussi:

Les accusations US sur les attaques au chlore en Syrie, «une ruse politique»
Le Conseil des droits de l'homme de l'Onu soutient la résolution UK sur la Syrie
L’Onu coupe le micro du représentant russe alors qu’il évoquait la Syrie
Le bilan journalier des nouveaux cas en France plus de cinq fois plus élevé que la veille
Tags:
pause humanitaire, Sergueï Roudskoï, Igor Konachenkov, Alep, Syrie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook