International
URL courte
Opération de libération de la ville de Mossoul (2016) (105)
25592
S'abonner

«Catastrophe totale», «opération dépourvue de l’effet de surprise»… Le moins qu’on puisse dire, c’est que Donald Trump ne mâche pas ses mots quand il agit de l’offensive américaine sur Mossoul.

Dans une interview accordée à la chaîne ABC, le candidat républicain Donald Trump a critiqué dans des termes caustiques l'offensive sur la ville irakienne de Mossoul menée par la coalition internationale.

« J'entends parler de Mossoul depuis déjà trois mois. "Nous allons attaquer", répétait-on en boucle. D'accord, nous allons les attaquer, mais à quoi bon en parler? », se demande M. Trump.

Selon le candidat républicain, il aurait valu mieux tenir cette opération secrète:

« L'effet de surprise. L'une des raisons pour laquelle ils (la coalition internationale, ndlr) voulaient faire main basse sur Mossoul est qu'ils comptaient capturer ainsi les hauts commandants de Daech qui, comme ils le pensaient, s'y était retranchés. Cependant, ces derniers l'avaient déjà quittée à ce moment-là. Dès que les djihadistes ont appris qu'ils seraient attaqués, ils ont quitté la ville ».

D'après M. Trump, la résistance des djihadistes est « beaucoup plus grande de nos jours », les terroristes ayant été avertis à l'avance de l'attaque à venir.

« Pourquoi ne peuvent-ils (la coalition, ndlr) pas remporter d'abord une victoire et n'en parler qu'après le succès?», ironise-t-il.

Porté par l'élan, Donald Trump n'a pas hésité à critiquer le président Barack Obama et sa rivale principale Hillary Clinton pour avoir laissé tomber Mossoul aux mains des terroristes:

« Mossoul était à nous. Désormais, nous devons en reprendre le contrôle, Hillary Clinton et Barack Obama ayant laissé derrière eux une place libre dont les djihadistes n'ont pas tardé à s'accaparer. »

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join ».

Dossier:
Opération de libération de la ville de Mossoul (2016) (105)

Lire aussi:

L'Irak dément que les Turcs participent à la bataille de Mossoul
Deux nouveaux fronts ouverts par les forces irakiennes au nord-est de Mossoul
Après une semaine d'offensive sur Mossoul, l’EI résiste et exécute cinq otages
L'armée américaine se préparerait à frapper l'Iran, selon un spécialiste israélien
Tags:
bavures, offensive, opération, Etat islamique, Mossoul, Irak, États-Unis
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook