International
URL courte
571
S'abonner

Le prix Sakharov 2016 a été attribué par les députés européens à Nadia Murad Basee et Lamia Haji Bachar, «des défenseuses de la communauté yazidie et rescapées de l'Etat islamique (EI)».

Le Parlement européen a présenté Nadia Murad Basee et Lamiya Aji Bashar comme « des défenseuses de la communauté yazidie et rescapées de l'Etat islamique (EI) ». Originaires d'un village irakien « massacré par Daech au cours de l'été 2014, elles font partie des milliers de jeunes filles et de jeunes femmes enlevées et forcées à l'esclavage sexuel ».

Le choix a été fait par le président du Parlement européen et les présidents des différents groupes politiques, avant une cérémonie de remise du prix programmée le 14 décembre à Strasbourg.

Nadia Murad Basee a été enlevée de son village de Kocho, près de Sinjar (nord de l'Irak), en août 2014 et emmenée à Mossoul, ville contrôlée par Daech. Elle a été soumise à des viols collectifs par des combattants et vendue à plusieurs reprises comme esclave sexuelle.

Nadia Murad Basee a été nommée mi-septembre ambassadrice de l'Onu pour la dignité des victimes du trafic d'êtres humains. Elle milite pour que les persécutions commises en 2014 contre les Yézidis soient considérées comme un génocide.

Les deux autres finalistes pour le prix Sakharov étaient Moustafa Djemilev, député de la Rada suprême (parlement ukrainien) et dirigeant de l'organisation non-inscrite Medjlis des Tatars de Crimée et le Turc Can Dündar, ancien rédacteur en chef du quotidien d'opposition Cumhuriyet, condamné à cinq ans et dix mois de prison dans son pays pour divulgation de secrets d'Etat

Moustafa Djemilev prétend se battre « pour les droits de l'homme et des minorités depuis plus d'un demi-siècle », est-il indiqué dans ce même communiqué.
Un choix des plus surprenants alors que ce militant de la cause tatare a abandonné la non-violence et prône désormais la lutte armée. Parmi d'autres décisions de M. Djemliev, l'intention d'empêcher les livraisons de denrées alimentaires à travers la frontière avec la Crimée.

Can Dündar et son collaborateur Erdem Gül ont été arrêtés pour avoir révélé les livraisons d'armes à Daech réalisées par les services de renseignement turcs. L'enquête à l'égard des journalistes a été initiée sur ordre du président Erdogan.

En mai 2015, Cumhuriyet avait diffusé des photos de camions turcs transportant des armes destinées aux islamistes syriens. En outre, une vidéo mise en ligne montrait, selon les journalistes, les armes fournies par la partie turque aux terroristes dans les pays voisins.

En 2015, c'est le blogueur saoudien Raef Badaoui, emprisonné et condamné à la flagellation dans son pays pour « insulte » envers l'islam, qui avait obtenu le Prix Sakharov.

Lire aussi:

Un élu centriste de Paris explique le lynchage de Yuriy par l’impossibilité d’«aller au sport»
Agression de Yuriy à Paris: sa mère donne de ses nouvelles - photo
Une septuagénaire affirme avoir été tabassée pour avoir photographié un resto ouvert en plein couvre-feu - photo choc
Le chef du Conseil scientifique prévient du risque d'une situation extrêmement difficile dès la mi-mars en France
Tags:
Prix Sakharov
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook