Ecoutez Radio Sputnik
    Vladimir Poutine lors d'une réunion du club Valdaï

    Poutine: ne pas céder face aux terroristes en Syrie

    © Sputnik . Alexei Druzhinin
    International
    URL courte
    15430
    S'abonner

    Le numéro un russe a répondu aux critiques sur l’opération à Alep.

    Toutes les victimes d'Alep, de Mossoul, de l'Afghanistan et celles du Yémen se trouvent sur un pied d'égalité, a souligné le 27 octobre le président russe Vladimir Poutine lors de la 13e réunion du club de discussion Valdaï à Sotchi.

    « Je voudrais bien réagir à des choses correctes. En Finlande, le glas sonne pour les victimes d'Alep. Alors, on fait pareil pour celles qui ont trouvé la mort près de Mossoul, où actuellement une opération militaire vient de commencer. Là, les terroristes ont fusillé plus de 200 personnes, à mon avis, afin de stopper l'offensive. Et le cas de l'Afghanistan ? Des mariages entiers de 120 personnes bombardés d'un seul coup. Nous l'avons déjà oublié ? Et ce qui se passe au Yémen aujourd'hui ? Le glas doit sonner pour toutes ces victimes innocentes », a insisté le chef d'État russe.

    Selon lui, la solution du problème d'Alep se réduit à y laisser le nid terroriste ou bien à minimiser le nombre de victimes parmi les civils et à le tortiller.

    « Nous entendons toujours : Alep, Alep, Alep. Mais oui ! Et quel est le problème. (…) Si on ne le touche pas, alors, cela doit être pareil avec l'offensive sur Mossoul. On la laisse couler. Ne touchons pas à Raqqa. Car nos partenaires européens ne cessent de nous parler de l'offensive sur Raqqa et de la nécessité de liquider ce nid du terrorisme. Mais il y a aussi des civils, là, à Raqqa ! Alors, on ne lutte plus contre les terroristes ? Quand ils prennent en otage des civils dans une ville quelconque, on laisse tomber ? L'exemple d'Israël est à suivre. Ils n'agissent jamais de cette manière. Ils survivent grâce à cela, et ils n'ont pas le choix. Il faut lutter. Si chaque fois nous cédons du terrain, nous allons perdre », a expliqué Vladimir Poutine.

    Institué en septembre 2004, le Club de discussion international Valdaï rassemble chaque année près de 300 analystes politiques de différents pays et aborde des thèmes dont la discussion permet aux participants étrangers de mieux comprendre la Russie. Cette année, la 13e réunion du club Valdaï se déroule à Sotchi du 24 au 27 octobre. Elle a réuni plus de 130 experts et analystes politiques de 35 pays.

    Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

    Lire aussi:

    Poutine: les extrémistes sont plus rusés que ceux qui flirtent avec eux
    Vladimir Poutine prend la parole au club Valdaï
    Poutine: les USA sont une grande puissance, pas une république bananière
    Tags:
    opération militaire, offensive, terrorisme, Club de discussion Valdaï, Vladimir Poutine, Russie, Raqqa, Afghanistan, Yémen, Finlande, Alep, Mossoul, Sotchi
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik