International
URL courte
Armes chimiques syriennes (496)
13301
S'abonner

Selon la Russie, le rapport de l'OIAC et de l'Onu ne contient pas suffisamment de preuves. C'est à Damas qu'il revient de clarifier la situation en ouvrant sa propre enquête.

Le rapport de la mission conjointe de l'Onu et de l'Organisation pour l'interdiction des armes chimiques (OIAC) sur l'utilisation de l'arme chimique par les autorités syriennes n'a pas de valeur juridique et est peu convaincant, a déclaré l'ambassadeur russe auprès de l'Onu Vitali Tchourkine.

Selon le diplomate, la délégation russe continue à analyser le rapport, mais « on peut déjà dire que ses conclusions ne sont pas étayées par des preuves en nombre suffisant, notamment matérielles, et sont pleines de contradictions.».

M. Tchourkine a indiqué que les conclusions du rapport n'étaient pas définitives et ne pouvaient pas être considérées comme des accusations ayant des conséquences juridiques. Dans le même temps, le diplomate russe a appelé Damas à ouvrir « une large enquête nationale » concernant l'utilisation des armes chimiques en vertu de la Convention sur l'interdiction des armes chimiques.

Le 27 octobre, la Conseil de sécurité de l'Onu a tenu une réunion concernant l'utilisation de l'arme chimique en Syrie lors de laquelle il a discuté du rapport préparé par l'Onu et l'OIAC.

Le rapport a été publié le 22 octobre. Dans ce rapport l'Onu et l'OIAC ont reconnu Damas responsable du recours à des gaz toxiques dans la province d'Idlib le 16 mars 2015.

En août dernier, le Mécanisme d'enquête conjoint de l'Onu et de l'Organisation pour l'interdiction des armes chimiques (OIAC) avait accusé les forces gouvernementales seraient coupables de deux attaques, alors que le groupe terroriste État islamique (Daech) n'a commis qu'une seule attaque chimique.

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join ».

Dossier:
Armes chimiques syriennes (496)

Lire aussi:

En Syrie, l'arme chimique devient une arme politique
L'opposition syrienne armée utilise l'arme chimique près de Damas
L’utilisation de l’arme chimique par Daech confirmée par les experts
Pandémie, en continu: le PIB devrait s'effondrer de près de 10% au 2e trimestre en Allemagne
Tags:
rapport, enquête, armes chimiques, ONU, OIAC, Vitali Tchourkine, Syrie, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook