International
URL courte
991679
S'abonner

Les avions turcs ont tenté de pénétrer dans l’espace aérien syrien dans le nord de la province d’Alep, mais ont fait demi-tour après les avertissements des militaires syriens et russes.

Une source au sein des forces de sécurité syriennes a déclaré à Sputnik que des avions turcs avaient essayé de violer l'espace aérien syrien dans le nord de la province d'Alep. Ils ont été contraints de faire demi-tour après suite aux mises en garde des militaires syriens et russes.

Damas considère la présence de contingents turcs sur le territoire syrien comme une atteinte à la souveraineté qui entraînera l'escalade du conflit. Le commandement de l'armée syrienne a auparavant promis d'affronter les militaires turcs en Syrie « comme des envahisseurs » par tous les moyens à disposition.

Rappelons que les militaires turcs sont présents en Syrie depuis le 24 août, dans le cadre de l'opération « Bouclier de l'Euphrate ». L'arme turque a délogé les djihadistes de la ville frontalière syrienne de Jarablus avec la participation de l'opposition syrienne et poursuit son offensive en direction du sud-est.

Le président turc Recep Tayyip Erdogan a déclaré que l'opération visait à déloger les terroristes du territoire d'une superficie totale de 5 000 kilomètres carrés et à y créer une zone de sécurité pour y installer les réfugiés.

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join ».

Lire aussi:

Ankara prolonge le mandat de son armée en Syrie
L’armée syrienne entend résister à l’agression turque
Arrêtés en possession d’armes, deux agents de la DGSE mis en examen à Paris pour un projet de meurtre
Voici pourquoi il vaut mieux poser votre smartphone l'écran vers le bas
Tags:
violation de la frontière, espace aérien, aviation, Turquie, Syrie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook