Ecoutez Radio Sputnik
    Donald Trump

    Trump: le scandale des courriels hantera Clinton pendant des années

    © REUTERS / Carlo Allegri
    International
    URL courte
    Présidentielle 2016 aux Etats-Unis (404)
    6373
    S'abonner

    Donald Trump estime que tout ce que son adversaire Hillary Clinton a touché s'est transformé en scandale.

    Le candidat républicain à la présidentielle américaine Donald Trump est convaincu que le scandale des courriels de la candidate démocrate Hillary Clinton la hantera pendant des années, quels que soient les résultats de l'élection.

    « Hillary a transformé en scandale ou a détruit presque tout ce qu'elle a touché. Regardez ce désordre avec les courriels dans lequel elle est impliquée. Ce scandale l'accompagnera pendant des années », a déclaré Donald Trump, tout en condamnant la candidate démocrate pour la déstabilisation de la Syrie, de l'Irak et de la Libye.

    M. Trump a également réitéré son opinion selon laquelle le département de la Justice couvre Hillary Clinton en dissimulant les traces de ses infractions.

    « La corruption de Clinton est néfaste pour la nature de notre pays et doit être stoppée. La seule chance de vaincre la corruption de Clinton passe par la puissance du vote », a déclaré le candidat républicain lors d'une rencontre avec ses partisans à l'Arizona.

    Le directeur du FBI James Comey a rouvert l'enquête concernant la correspondance d'Hillary Clinton après la découverte de nouveaux courriels de la candidate démocrate. La réouverture de l'enquête a nui à la campagne d'Hillary Clinton.

    Dossier:
    Présidentielle 2016 aux Etats-Unis (404)

    Lire aussi:

    Trump l'emportera, selon un prévisionniste qui ne s'est jamais trompé
    L’intelligence artificielle proclame Trump prochain président des USA
    Trump propose d’annuler les élections et de le proclamer président
    Il prend sa retraite à 24 ans grâce à une épargne agressive
    Tags:
    scandale, courriel, Hillary Clinton, Donald Trump, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik