Ecoutez Radio Sputnik
    Harry Reid

    Affaire des courriels: le chef des démocrates accuse le FBI de soutenir les républicains

    © REUTERS / Jonathan Ernst/Files
    International
    URL courte
    Scandale des emails d'Hillary Clinton (35)
    12237
    S'abonner

    Le leader démocrate au Sénat, Harry Reid, a accusé le directeur du FBI, James Comey, de violer la loi en essayant d'influencer les élections ce qui est sans précédent dans l’histoire de la politique américaine

    Harry Reid accuse le directeur du FBI James Comey d'avoir violé la loi, d'opérer selon de doubles standards et de soutenir les républicains en raison des nouvelles publications de documents concernant l'affaire des courriels de Clinton.

    Auparavant, M. Comey avait annoncé la découverte de nouveaux courriels dans le cadre de l'enquête contre l'ex-secrétaire d'État, rouverte récemment. Le directeur du FBI a fait sa déclaration 10 jours avant la présidentielle.

    « Ces derniers mois vous avez fait preuve d'une inquiétante politique de doubles standards dans le traitement des informations confidentielles, ce qui témoigne d'une intention claire d'aider une partie au détriment de l'autre. Je vous écris afin de vous informer que mon bureau a déterminé que ces actions pouvaient s'inscrire en violation de la loi Hatch de 1939 qui interdit aux agents du FBI de recourir à leurs pouvoirs officiels pour exercer une influence sur une élection », lit-on dans la lettre de Harry Reid à l'attention de James Comey.

    Dans sa lettre, il a également déclaré que le FBI aurait disposé d'informations confirmant les rapports du candidat républicain à la présidentielle américaine Donald Trump avec les autorités russes et a indiqué que Comey « refuse de les dévoiler ».

    « En revanche, dès que vous avez reçu les moindres détails concernant Hillary Clinton, vous avez commencé à les publier sous le jour le plus négatif. En publiant ces données vous avez violé la vieille tradition et les ordres concrets de votre département », a déclaré M. Reid. Notons que le FBI fait partie du département de la Justice.

    Harry Reid est le plus haut dirigeant du Parti démocrate américain après le président Barack Obama. Le mandat de M. Reid expire en janvier.

    Les accusations d'infractions à la loi et de soutien d'un des partis à l'encontre du directeur du FBI sont sans précédent dans l'histoire de la politique américaine.

    Le 28 octobre, James Comey a prévenu les présidents de plusieurs comités du Congrès américain que le Bureau fédéral d'enquête reprenait les investigations dans le cadre de l'incident concernant l'utilisation du serveur courriel personnel d'Hillary Clinton lorsqu'elle occupait le poste de secrétaire d'État. M. Comey a expliqué cette décision par le fait que des courriels supplémentaires avaient été découverts, qui pourraient être liés à l'affaire. Selon le New York Times, ces courriels concernent l'adjoint de Mme Clinton, Huma Abedin, et son mari Anthony Weiner.

    Plus tôt, le FBI avait déjà enquêté sur l'utilisation par Hillary Clinton d'un serveur et d'une adresse courriel privés pour envoyer et recevoir des informations classées confidentielles et ce pendant qu'elle occupait le poste de secrétaire d'État. Le bureau avait conclu que les actions de Mme Clinton ne constituaient pas un crime. Il a toutefois été reconnu qu'elle avait agi de manière « extrêmement imprudente ».

    Dossier:
    Scandale des emails d'Hillary Clinton (35)

    Lire aussi:

    Courriels de Clinton: la Main du Kremlin manipule le FBI
    Révélation sur les courriels de Podesta: portable perdu et mot de passe à deux balles
    Anonymous: vous avez coupé Internet à Assange, on vous bloquera vos courriels
    Tags:
    courriel, Parti démocrate des Etats-Unis, Harry Reid, Hillary Clinton, James Comey, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik