International
URL courte
39323
S'abonner

Dans l’éventualité d’un rétablissement de la peine de mort en Turquie, l’Union européenne rompra les négociations sur son adhésion, a déclaré le porte-parole du gouvernement allemand Steffen Seibert.

« Nous avons une position claire sur cette question, elle n'a pas changé: un pays qui applique la peine de mort ne peut pas être membre de l'UE », a souligné le porte-parole du gouvernement allemand Steffen Seibert.

Selon lui, l'introduction en Turquie de la peine de mort pourrait signifier la fin des négociations turco-allemandes.

Le président turc Recep Tayyip Erdogan a annoncé samedi son intention de soumettre au parlement le rétablissement de la peine de mort dans le but d'exécuter les participants du putsch avorté de juillet.

Le débat sur le rétablissement de la peine de mort en Turquie est remonté à la surface suite à la tentative de putsch, suscitant l'ire de l'Occident. Recep Tayyip Erdogan a pourtant annoncé à plusieurs reprises que la peine capitale pour les auteurs du putsch incarnait la volonté de son peuple.

C'est en 1984 que la peine de mort a été appliquée pour la dernière fois en Turquie. Le pays a introduit des amendements à sa Constitution interdisant la peine de mort en 2004.

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join ».

Lire aussi:

Ban Ki-moon opposé à la peine de mort pour les terroristes
Peine de mort: un triste record enregistré en 2015
Aux USA, un hacker encourt une peine de prison de 16 ans pour avoir dénoncé un viol
Tags:
peine de mort, Union européenne (UE), Steffen Seibert, Turquie, Allemagne
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook