International
URL courte
3119
S'abonner

Sur fond de l’opération sur Mossoul, les djihadistes de Daech tentent de contrer l’offensive des troupes gouvernementales irakiennes et des Peshmergas en posant des mines et en installant des pièges explosifs dans la zone des combats.

Les mines sont posées sur les routes qu'empruntent des convois de soldats irakiens et de milices kurdes, mais aussi dans les villages où les combats font rage. Dans ces villages les djihadistes installent des pièges explosifs à l'intérieur des maisons, sous le seuil des portes d'entrée, dans les frigos.

Des représentants de l'armée irakienne et des Peshmergas ont annoncé à Sputnik que les mines posées par les djihadistes en zone rurale à l'est, au nord et au sud de Mossoul avaient déjà tué 12 civils, 4 Peshmergas et 7 soldats irakiens. 24 personnes ont été blessées.

Pour leur part, les Peshmergas et l'armée procèdent activement au déminage des territoires libérés des groupes djihadistes. Un drapeau blanc est hissé au-dessus des maisons vérifiées par les démineurs.

Le commandant d'un détachement de démineurs peshmerga Lokman Sherafettine a raconté à Sputnik que les combattants de Daech avaient abondamment miné les bourgades, les villages et les routes aux environs de Mossoul.

« La combativité des djihadistes est en baisse, en manque de forces ils recourent plus activement aux mines et aux pièges explosifs. Le plus grand problème réside dans le fait qu'ils les installent sur les territoires peuplés par des civils. D'où un grand nombre d'accidents : les gens reviennent dans leur village, entrent dans leur maison et la mine explose. Pour neutraliser ces nombreux pièges, nous avons créé un détachement spécial chargé du déminage des territoires libérés des djihadistes. Nos démineurs ont déjà désamorcé plusieurs centaines de mines et de pièges explosifs dans la zone de l'opération », dit Sherafettine.

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join ».

Lire aussi:

Les habitants de Mossoul joignent les Peshmergas pour lutter contre Daech
Mossoul après Daech, champ de bataille entre des alliés US aux intérêts divergents?
Le Spiegel utilise de la propagande de Daech pour raconter la situation à Mossoul
Un «confinement très serré» fait partie des scénarios envisagés, selon le gouvernement
Tags:
déminage, mine, Peshmerga, Etat islamique, Mossoul
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook