Ecoutez Radio Sputnik
    Les batailles à Mossoul

    Daech exécute une cinquantaine de ses combattants pour désertion près de Mossoul

    © REUTERS / Alaa Al-Marjani
    International
    URL courte
    Opération de libération de la ville de Mossoul (2016) (105)
    16418
    S'abonner

    Apparemment, les combattants de l’organisation terroriste Daech ne peuvent plus endurer les horreurs de la guerre. Une cinquantaine d’entre eux ont fui et… ont été exécutés pour apostasie.

    Les terroristes de l'État islamique ont exécuté 50 membres de leur groupe pour désertion des positions à la périphérie de la ville irakienne de Mossoul qui subit une opération de libération depuis le 17 octobre, informe la chaîne de télévision Al Sumaria, se référant à ses sources informées.

    Tous les déserteurs ont été condamnés par la charia d'apostasie. L'exécution, selon les rapports des médias, a été réalisée dans l'un des camps militaires à l'ouest de la ville de Mossoul.

    Selon ces sources, les membres exécutés du groupe étaient des réfugiés en provenance d'autres parties de l'Irak et n'étaient pas des partisans fanatiques de Daech. Ils avaient rejoint les rangs de l'organisation après des menaces de mort.

    La chaîne de télévision a ajouté que 20 autres déserteurs du groupe terroriste ont subi un autre châtiment, leurs oreilles ayant été coupées. Parmi ces malheureux, se trouvaient un citoyen français et un citoyen chinois. Après avoir subi leur punition, les militants ont été renvoyés au front pour défendre les positions des terroristes.

    L'opération de libération de Mossoul, une ville du nord de l'Irak contrôlée par les terroristes de Daech depuis 2014, a été lancée le 17 octobre. Elle implique les forces irakiennes, la milice locale, des unités kurdes peshmergas, ainsi que les forces aériennes de la coalition internationale dirigée par les États-Unis.

    Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join ».

    Dossier:
    Opération de libération de la ville de Mossoul (2016) (105)

    Lire aussi:

    Russes à Alep, Américains à Mossoul: «La différence de traitement est injuste»
    Le Spiegel utilise de la propagande de Daech pour raconter la situation à Mossoul
    Mossoul après Daech, champ de bataille entre des alliés US aux intérêts divergents?
    Forte explosion pendant une réunion secrète des chefs de Daech à Mossoul
    Tags:
    exécution, désertion, Etat islamique, Mossoul, Irak
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik