International
URL courte
205
S'abonner

Au cours des 10 premiers mois de 2016, l'Afghanistan a enregistré le même nombre de cas de violence contre les journalistes que lors des huit dernières années, soit 375.

Dans un entretien à Sputnik, Sadiqullah Tauhidi, porte-parole de l'organisation des droits de l'homme Ney, qui a présenté le rapport sur la croissance des cas de violence contre les journalistes en Afghanistan, a commenté cette situation.

Selon lui, au cours des 10 derniers mois, l'Afghanistan a enregistré le même nombre de cas de violence contre les journalistes que lors des huit dernières années. Ces professionnels craignent pour leur vie et celle de leurs proches. Certains d'entre eux ont été contraints d'abandonner leur activité afin de sauver leur vie.

« Au total, en raison des menaces depuis le début de l'année, 292 journalistes ont été contraints de quitter leur travail. Certains d'entre eux sont par la suite revenus à la profession. L'autre partie est engagée dans des activités éloignées du journalisme et n'a pas l'intention de revenir dans les médias », a déclaré M. Tauhidi.

Au cours des 15 dernières années, depuis l'invasion occidentale de l'Afghanistan, le pays a enregistré une moyenne de 48 cas de violence par an contre les journalistes, ce qui aurait dû pousser les autorités à s'en préoccuper.

« Maintenant, la situation est si grave qu'en publiant ce rapport, nous cherchons à attirer l'attention du gouvernement et de la communauté internationale sur ce problème. Il est important que les journalistes travaillent librement et soient protégés », a affirmé le défenseur des droits de l'homme.

La situation en Afghanistan s'est détériorée ces derniers mois. Le mouvement des Talibans, qui s'est emparé de vastes zones rurales, a lancé une offensive contre de grandes villes afghanes. L'influence de l'organisation terroriste Daech (État islamique) a également augmenté dans le pays.

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join ».

Lire aussi:

Frères de sang: les habitants de Kaboul soutiennent l'opération antiterroriste
Encore plus d’opium «taliban» en Afghanistan
Poutine préoccupé par la situation en Afghanistan
L’invasion américaine de l’Afghanistan a déclenché une guerre mondiale
Tags:
violences, journalisme, Afghanistan
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook