International
URL courte
Situation en Afghanistan (730)
0 217
S'abonner

Les dépêches sur le nombre de victimes du mouvement des Talibans ne quittent pas malheureusement les fils d’actualité des agences d’information. Or, outre les gens, les terroristes éradiquent la culture et la civilisation afghane et causent depuis 20 ans des dégâts matériels importants.

La guerre en Afghanistan a une face cachée : lorsqu'un attentat terroriste ou une confrontation adviennent, on prête l'attention aux nombre de victimes et de blessés. Or, plusieurs aspects importants nous échappent. Ainsi, rien qu'au cours des deux derniers mois, les dégâts causés par les Talibans en Afghanistan sont évalués à plus de 30 millions de dollars, témoigne dans un entretien à Sputnik Shah Husein Murtazavi, porte-parole adjoint de la présidence afghane.

« Au cours des 20 dernières années, l'activité des groupuscules terroristes a été la principale entrave au développement du pays. Des assassinats en masse, des crimes contre l'humanité, des exécutions et des tortures — tout cela est dans la « feuille de route » des Talibans. Or, si on jette un regard plus large, on découvrira aussi des archives et des bibliothèques brûlées ainsi que l'infrastructure détruite », a expliqué l'interlocuteur de l'agence.

« Au cours de ces 20 dernières années, les Talibans ont prouvé qu'ils ne luttaient pas uniquement contre les civils, mais aussi contre la culture et la civilisation créées par ces personnes », a poursuivi M. Murtazavi.

Et de préciser que depuis le sommet de l'Otan à Bruxelles, une vague de violence et de brigandage avait déferlé sur 11 provinces afghanes. Des milliers de personnes ont perdu la vie ou la santé ou sont restées sans toit. Dans le même temps, des dommages considérables ont été causés à l'infrastructure, avant tout aux établissements médicaux. Or, ceci ne peut être qualifié que de « crime contre l'humanité ».

« Dans 11 provinces, 302 écoles ne fonctionnent plus, ce qui signifie que des milliers d'enfants et d'adolescents ont été privés d'instruction. Depuis 20 ans, les extrémistes torpillent les bases du principe d'accès universel à l'enseignement », a-t-il expliqué, ajoutant que 41 établissements de santé, 50 mosquées, 5 305 immeubles résidentiels, 1 818 commerces et magasins ont été détruits, fermés ou gravement endommagés dans les 11 provinces en question.

Le gouvernement afghan doit reconstruire les sites détruits, loger les personnes restées sans abri, trouver du travail pour ceux qui l'ont perdu, et ce, avec les moyens prévus dans le budget de l'exercice courant. Ainsi, les autorités et les citoyens afghans ont un lourd fardeau à assumer.

En 20 ans, la tactique des Talibans n'a guère évolué : elle revêt un caractère dévastateur, a conclu Shah Husein Murtazavi. 

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join ».

 

Dossier:
Situation en Afghanistan (730)

Lire aussi:

La violence contre les journalistes bat des records en Afghanistan
Encore plus d’opium «taliban» en Afghanistan
Poutine préoccupé par la situation en Afghanistan
L'Afghanistan a besoin de ses voisins face au terrorisme
Tags:
infrastructure, destabilisation, terrorisme, préjudice, dommage, Taliban, Afghanistan
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook