Ecoutez Radio Sputnik
    Le président russe Vladimir Poutine

    Vladimir Poutine critique la politique migratoire européenne

    © Sputnik . Sergei Guneev
    International
    URL courte
    591476
    S'abonner

    Discutant des aspects multiethniques de la politique intérieure de la Russie, le président russe Vladimir Poutine a appelé à ne pas suivre l’expérience européenne dans ce domaine qui, selon lui, laisse à désirer.

    Le président russe Vladimir Poutine est convaincu que sa politique migratoire menace l'avenir de l'Europe. Le numéro un russe a fait ce constat lors d'une réunion du Conseil pour les relations interethniques dans la ville russe d'Astrakhan, le 31 octobre.

    Pour justifier sa déclaration, M. Poutine a noté les crimes graves commis par des migrants arrivés en Europe du Proche-Orient et de l'Afrique. En particulier, il a rappelé le cas de viol d'un petit garçon en Autriche par l'un des migrants dont la condamnation a été finalement annulée.

    « Une société qui n'a aucune possibilité de protéger ses enfants aujourd'hui n'a pas d'avenir », a déclaré M. Poutine.

    En outre, le chef de l'État a suggéré que ce qui se passe maintenant dans l'Union Européenne est le résultat de la « culpabilité devant ces migrants » et de l'« érosion des valeurs traditionnelles nationales ». « Il est même difficile d'imaginer ce qu'ils font là-bas » a souligné le président russe.

    En avril, un réfugié irakien, qui a été accusé d'avoir violé un garçon de 10 ans à Vienne, a plaidé coupable. Toutefois, le verdict a été partiellement annulé à cause d'informations incomplètes sur l'incident.

    « Le tribunal l'a acquitté pour deux raisons: il ne parle pas la langue du pays et n'a pas compris que le garçon ne voulait pas (d'être violé, ndlr) », a rappelé Vladimir Poutine.

    Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

    Lire aussi:

    Crise migratoire: «L’UE doit faire un pas vers la Russie»
    Crise migratoire: MSF s’attaque aux conditions d’accueil «inhumaines» en UE
    La vague migratoire : Imposition anti-démocratique?
    Face au flux migratoire, la Pologne «ne cédera pas à l’UE»
    Tags:
    crise migratoire, réfugiés, Union européenne (UE), Vladimir Poutine, Europe, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik